lundi 6 décembre 2010

Arméniens et trafics de substances radioactives

vendredi 19 novembre 2010 à 19h44

Géorgie: quatre homme arrêtés pour avoir tenté de vendre du césium-137
(Belga) La police géorgienne a arrêté quatre personnes qui tentaient de vendre à Tbilissi du césium-137, une substance radioactive susceptible de permettre la fabrication d'une bombe "sale", a annoncé vendredi le ministère de l'Intérieur."
Nous avons découvert que quelqu'un proposait du césium-137 à la vente et avons alors mené une opération et saisi la substance", a déclaré à l'AFP un porte-parole du ministère, Chota Outiachvili. "Quatre personnes ont été arrêtées", a-t-il ajouté, affirmant que le césium-137 était une substance "pratiquement courante" et que l'opération relevait de la "routine". Il n'a pas été en mesure de préciser quelle quantité de cette substance avait été saisie. Le césium-137 est un dérivé de la fission nucléaire utilisée dans des installations industrielles et à des fins médicales, mais peut aussi être utilisé pour fabriquer des bombes "sales" visant à disséminer des substances radioactives. Cette annonce intervient quelques jours après le début du procès, le 8 novembre à Tbilissi, de deux Arméniens arrêtés en mars en Géorgie alors qu'ils essayaient de vendre 18 grammes d'uranium enrichi. Le lendemain, l'Arménie a annoncé l'arrestation de l'un de ses ressortissants, soupçonné lui aussi d'un trafic d'uranium enrichi en Géorgie. Ces affaires ont ravivé les craintes sur l'efficacité de la protection des matériaux nucléaires stockés dans les anciennes républiques soviétiques. La Géorgie a bénéficié ces dernières années d'une aide américaine d'environ 50 millions de dollars pour lutter contre le trafic de matières nucléaires. Ce trafic est passible d'au moins 10 ans de prison en Géorgie, a indiqué M. Outiachvili. (GFR)

Source: Belga
Source : http://levif.rnews.be/fr/news/belga-generique/georgie-quatre-homme-arretes-pour-avoir-tente-de-vendre-du-cesium-137/article-1194874024456.htm