vendredi 10 décembre 2010

Le contexte de l'évacuation des populations arméniennes d'Anatolie centrale et orientale

Robert Mantran, Histoire de la Turquie, Paris, PUF, 1988, p. 108-109 :

"A l'est, une expédition conduite par Enver dans la région du Caucase se termine par une grave défaite (décembre 1914) ; l'offensive russe qui suit bénéficie de l'appui des populations arméniennes locales ; durant l'hiver et le printemps, des exactions et des massacres sont commis contre les habitants turcs et un Etat arménien est même crée autour de Van (mai 1915) ; devant la menace de l'extension de la sécession arménienne, le gouvernement ottoman ordonne en mai 1915 l'évacuation des populations arméniennes des régions de Van, Bitlis et Erzouroum vers l'Irak et des populations de Cilicie et de Syrie du Nord vers la Syrie centrale. Bien que des garanties légales aient été données aux Arméniens sur leur retour dans leurs zones d'habitation et sur la sauvegarde de leurs biens, ces garanties n'ont pas été respectées par certains militaires ; en juillet 1915 la reconquête par les Ottomans des territoires perdus s'accompagne de violences et de vengeances : l'évacuation et la reprise en main ont provoqué la mort de milliers d'Arméniens. La révolution russe arrête les opérations dans ces régions et un armistice est conclu avec la Russie le 7 décembre 1917."