jeudi 9 décembre 2010

Le problème de la violence conjugale en Arménie

Arménie : la violence conjugale fait une enième victime
Vidéo traductions Vidéo
Traduction publiée le 19 Octobre 2010 ·

Le problème de la violence conjugale en Arménie est bien connu, bien qu'il soit rarement abordé ouvertement. Cependant, une interview filmée avec la famille d'une jeune femme décédée de ses blessures après avoir été battue par son mari et avec la mère de celui-ci a choqué et outré de nombreuses personnes.

Ianyan a publié un message détaillé.

    Zaruhi Petrosyan, une mère de famille de 20 ans a été battue à mort par son mari et sa belle-mère afin de lui extorquer de l'argent, ainsi qu'à sa famille. Dans un reportage du journaliste Gagik Shamshyan de News.am, la mère et la sœur de Zaruhi Petrosyan,  Hasmik Petrosyan, racontent les violences abominables subies par Zahuri durant les mois et les années précédant son décès, le 1er octobre dernier.

    […]

    Selon la famille de Zaruhi Petrosyan, les coups qu'elle recevait était du chantage de la part de son mari et de sa belle-mère pour qu'elle demande de l'argent à sa famille. Sa belle-mère l'a battue lorsqu'elle était enceinte, a déclaré Gagik Hasmik.

    La famille a fait appel à la justice à deux reprises, et a même envoyé  un avertissement écrit stipulant que si les actes de violence continuaient, une procédure pénale serait entamée, mais ils affirment que rien n'a été fait.

Unzipped a également commenté l'affaire et plus particulièrement le manque de réactions des autorités et des institutions chargée de faire appliquer la loi.

    Je me souviens que récemment le Centre de ressources des femmes souhaitait afficher des posters à Erevan sur le problème de la violence conjugale avec un numéro de téléphone d'urgence pour les victimes ; la municipalité de Erevan les a interdits, affirmant que ce problème n'existait pas en Arménie. Quelle mentalité. Faisons donc semblant que le problème n'existe pas, n'en parlons pas, sinon notre image pourrait en être affectée… Au lieu d'affronter le problème et de développer des solutions efficaces pour le résoudre. Pendant ce temps, de tels faits divers […] ont lieu…

Le blog Armenian Observer a abordé le problème de la même façon et a pressé les lecteurs de signer une pétition en ligne en faveur de l'adoption d'une loi sur la violence conjugale en Arménie.

    Je trouve que malheureusement le plus courant dans cette histoire est que Zaruhi Petrosian, la victime, ait dit a son docteur qu'elle “était tombée”. En Arménie, il est honteux de parler de problèmes embarrassants de famille. Ce phénomène s'étend sur d'autres problèmes de société, comme la corruption, les fraudes durant les élections, le bizutage à l'armée.  […]

Sur le blog  Amnesty USA, l'auteur de Global Voices Simon Maghakyan fait part de sa colère et presse les lecteurs de signer la pétition qu'il a créée.

    Ce qui m'énerve le plus est l'apathie du gouvernement arménien sur la violence conjugale, même après un tollé international il y a quelques années. En novembre 2008, Amnesty International a publié un rapport sur la violence conjugale en Arménie, stipulant que plus d'un quart des femmes en Arménie avaient été victimes de violences physiques de leur mari et d'autres membres de la famille. Un grand nombre de ces femmes n'ont pas d'autre choix que de subir cette situation car les plaintes pour violences sont largement stigmatisées dans la société arménienne.

    […]

    Signez comme moi la pétition adressée au Premier ministre arménien demandant que le gouvernement fasse justice dans l'affaire du décès de Zahuri en enquêtant sur les probables coupables (pas uniquement le mari mais également son frère et sa mère) ; en enquêtant sur les allégations selon lesquelles les autorités locales étaient au courant des violences subies par Zaruhi, et en accélérant le vote d'une loi sur la violence conjugale.

Sur le même sujet, le blog  Le Retour (en 3 parties) a également commenté l'affaire mais critique aussi le gouvernement pour avoir tenté d'organiser un concours de beauté qui n'aurait que perpétué le machisme de la société.

    […] Nous nous demandons pourquoi les préjugés sur les sexes existent toujours dans notre pays et pourquoi les femmes continuent à être battues par les hommes. Quand la notion de ce qu'est un “homme” et une “femme” est définie par des membres du gouvernement, pourquoi serions-nous surpris quand la violence, physique, morale, financière, règnent dans la société ?

    Quand allons-nous dire que nous en avons assez ?

Vous pouvez signer la pétition ici.
Source : http://fr.globalvoicesonline.org/2010/10/19/46695/

Voir également : Le crime d'honneur, une tradition arménienne ?