mardi 11 janvier 2011

Langeac : le fils d'un voleur de gasoil arménien est conduit dans un centre de rétention

FAITS DIVERS SOCIÉTÉ ÉDUCATION NATIONALE
Un enfant arrêté dans son école et conduit dans un centre de rétention

En bref - L’essentiel de l’info

11/01/2011 - 10h00

Des gendarmes sont venus chercher un enfant de six ans dans son école en Haute-Loire pour le conduire dans un centre de rétention avec son père en situation irrégulière, a-t-on appris lundi auprès de Réseau Éducation Sans Frontières (RESF). Trois gendarmes, accompagnés du père de l'enfant, se sont rendus vendredi en milieu d'après-midi dans l'école de Vazgen Asryan, six ans, située à Langeac (Haute-Loire) pour qu'il soit conduit avec son père dans le centre de rétention de Nîmes. "Habillés en civil, ils ont récupéré l'enfant dans un couloir de l'école, la direction avait été avertie", selon RESF, faisant part de "l'émotion des parents d'élèves" de ce bourg d'environ 4.000 habitants, où l'enfant était scolarisé depuis 2007. Joint au téléphone par Thomas Prouteau pour RTL, la défenseure des enfants Dominique Versini déclare que cette histoire est "invraisemblable".

Ecouter

En détails

David Asryan, son père, avait été arrêté jeudi soir pour une infraction concernant un vol de gasoil : "Les gendarmes ont constaté qu'il n'avait pas de papiers et ont prévenu le préfet", a expliqué la porte-parole de RESF, précisant que la compagne de cet homme, âgée de 20 ans, avait également été arrêtée.
  
Le juge des libertés et de la détention de Nîmes a confirmé leur placement en rétention pour 15 jours, selon des sources concordantes.  "Ils sont apeurés et se demandent ce qui leur arrive", a dit la porte-parole de RESF.

"La situation de M. Asryan est incontestable", a expliqué de son côté la préfecture de la Haute-Loire. M. Asryan "a été arrêté pour un délit et les gendarmes ont découvert à cette occasion qu'il avait une obligation de quitter le territoire. Il a exprimé le souhait d'avoir son enfant, tout s'est passé de la manière la plus optimale possible pour une situation inhabituelle", a-t-on ajouté.
  
Le père du garçonnet, d'origine arménienne, exilé en Russie où il a grandi, avait gagné la France en 2007, "fuyant des persécutions politiques", selon RESF. Il avait vu sa demande d'asile rejetée et avait reçu à l'automne une obligation de quitter le territoire français (OQTF).


La famille était hébergée par des membres de l'équipe de football du village dans laquelle M. Asryan était très impliqué, ayant été joueur professionnel en Russie, selon la porte-parole de RESF.
Source : http://www.rtl.fr/actualites/article/un-enfant-arrete-dans-son-ecole-et-conduit-dans-un-centre-de-retention-7649929438