dimanche 23 janvier 2011

L'hallucinant chantage communautariste du chanteur Shahnourh Varinag Aznavourian, dit Charles Aznavour

Extrait d'une interview récente :

"Vous avez dit que vous vous sentez “100 % Français et 100 % Arménien.” Où vivez-vous la plupart du temps ?

- C’est vrai, j’ai dit ça, tellement on m’a posé la question. Et puis j’ai dit “écoutez, c’est comme le café au lait. Une fois qu’on a mélangé le lait et le café, on ne peut plus les diviser.” C’est comme si on demande à un enfant s’il préfère son papa ou sa maman. Jusqu’à maintenant, je vivais surtout avec mes valises. Maintenant, je vis essentiellement en Suisse et à Mouriès, près des Alpilles dans les Bouches-du-Rhône. Et puis à Paris, bien sûr, pour le travail.

Vous n’hésitez jamais à dire ce que vous pensez. Qu’est-ce qui vous indigne dans le monde actuel ?

- En ce moment, je suis très préoccupé par la question arménienne. Le président Sarkozy a un peu renié ce qu’il avait promis au moment des élections (lire Repères). Il a tort, car la communauté arménienne française représente un nombre important de personnes par rapport à la communauté turque. Le peuple arménien est responsable, courageux. Il a donné son sang pour son pays. C’est la première fois que je dis ça, mais si le président ne change pas, je me servirai de ses votes le temps venu.

Nous représentons au moins 400 000 ou 500 000 personnes en France et n’importe quel Français d’origine arménienne me suivra, je le sais. Si ça continue, je serai totalement engagé. Moi, je ne fais pas de politique, mais j’ai un pouvoir politique très important. Je sais que je risque ma vie en disant ça. Mais à mon âge, après tout, risquer sa vie, c’est risquer combien d’années ?"

Source : http://www.ledauphine.com/drome/2011/01/22/n-importe-quel-francais-d-origine-armenienne-me-suivra