mardi 1 mars 2011

Abdülhamit II (Abdul-Hamid II), un sultan entouré d'Arméniens

François Georgeon, Abdülhamid II : le sultan calife (1876-1909), Paris, Fayard, 2003, p. 282-283 :

"Abdülhamid s'est toujours défendu de nourrir un préjugé contre les Arméniens. A ceux qui l'en accusent, il répond en citant tous les Arméniens qu'il a nommés à de hautes fonctions dans l'Etat, comme les deux ministres de la Liste civile, Agop et Portakal pachas, et plusieurs sous-secrétaires d'Etat, comme Artin pacha Dadian aux Affaires étrangères, Vahan efendi à la Justice et Odian efendi aux Travaux publics. Il reconnaît volontiers les difficultés de l'administration en Anatolie orientale et ne nie pas les désordres et les violences qui y sont causés par les Kurdes. Mais pour résoudre ces problèmes, il a besoin, dit-il, « de temps et de patience » et il faut également que les Anglais l'aident dans sa tâche au lieu d'accroître ses difficultés."

Sans doute une conséquence non-dite de cette arménophilie hamidienne, beaucoup d'Arméniens prétendent que la mère d'Abdülhamit II était arménienne alors qu'elle était circassienne (cf. François Georgeon entre autres). A noter que sa grand-mère paternelle (la mère d'Abdülmecit) était par ailleurs ashkénaze ou juive caucasienne.

Voir également : Les prétendus "massacres hamidiens" de l'automne 1895