jeudi 10 mars 2011

Deux Arméniens parmi des faux-monnayeurs arrêtés dans les Alpes-Maritimes

Un trafic de fausse monnaie démantelé
Publié le jeudi 10 mars 2011 à 08H14
L’ombre de la mafia plane sur ce trafic de grande ampleur. Trois Mentonnais et un Niçois en prison


Quatre suspects sont en prison depuis la fin de la semaine dernière. Trois hommes et une femme, trois Mentonnais et un Niçois âgés entre 30 et 70 ans. Hier, ce sont trois autres personnes qui devaient se succéder dans le bureau du juge niçois Cotelle afin d’être mises en examen. Leur présentation devant le juge de la liberté et de la détention devait s’achever tard dans la soirée.

Au total, ce sont donc sept personnes qui sont mises en cause dans un juteux trafic de fausse monnaie arrosant la Côte d’Azur et impliquant principalement des membres de la communauté arménienne.

Les gendarmes des Alpes-Maritimes, notamment de la compagnie de Menton, leurs collègues de la section de recherches de Marseille, le GIR (groupe d’intervention régional) de Nice (1), ont, au stade actuel de l’enquête, mis au jour un trafic portant sur environ 100 000 euros en faux billets. De fausses coupures de 10, 20 et surtout 50 euros.

« Des faux de bonne facture », selon une source proche de l’enquête. Difficile de déterminer la date exacte de la mise en circulation de ces faux. Toujours est-il que les militaires ont commencé à enquêter sur ce dossier en septembre dernier après avoir obtenu un renseignement dans une autre enquête n’ayant rien à voir avec ces faits.

Un « patriarche » de 70 ans

Ce « tuyau » a été rapidement corroboré par l’interpellation d’une femme ayant tenté de « monnayer » un faux billet de 50 euros dans un casino niçois. Renforcés par leurs collègues du GIR (policiers, gendarmes, douaniers et agents des impôts), les enquêteurs ont tiré le fil de la pelote. Ils ont abouti à plusieurs membres de la communauté arménienne de Nice et Menton qui écoulaient les billets. « Sous le manteau » et dans des casinos auprès des clients et à l’insu de ces établissements de jeux.

Puis, ils sont remontés jusqu’au fournisseur présumé de tout ce petit monde, un Italien de 70 ans installé dans la cité des citrons et qui était en quelque sorte le patriarche dans cette affaire. Son fils est au nombre des suspects. Au vu de leurs caractéristiques, ces billets déjà anciens, viendraient de la région de Naples. Là où la mafia contrôle de main de maître le crime organisé et toutes les activités illicites. L’enquête se poursuit, pour établir le degré d’implication et le rôle des différents protagonistes.

*Dirigé par le capitaine de police Eric Vitali.
Source : http://www.nicematin.com/article/faits-divers/un-trafic-de-fausse-monnaie-demantele
 
Des faux-monnayeurs arrêtés dans les Alpes-Maritimes

Publié le jeudi 10 mars 2011 à 12H05

Les gendarmes ont interpellé huit personnes, dont trois Français, un Italien et deux Arméniens, soupçonnées de faire partie d'un réseau de faux-monnayeurs à Nice et Menton.

Ils auraient acheté pour plus de dix mille euros de faux billets de 100, 50, 20 et 10 euros, et les auraient en partie écoulés sur la Côte d'Azur. Aucun matériel de fabrication n'a été retrouvé lors des perquisitions. Les enquêteurs ignorent qui sont les fabricants des fausses coupures.
Source : http://www.laprovence.com/actu/region-en-direct/des-faux-monnayeurs-arretes-dans-les-alpes-maritimes