vendredi 18 mars 2011

La vague révolutionnaire arabe atteint l'Arménie

Arménie: l'opposition réclame la tenue d'élections anticipées

19:46 17/03/2011
EREVAN, 17 mars - RIA Novosti

Des milliers de sympathisants de l'opposition se sont rassemblés jeudi à Erevan à l'appel de Levon Ter-Petrossian, leader du Congrès national arménien et ancien président du pays, pour réclamer des élections présidentielles et législatives anticipées, rapporte News-Armenia.

"Si les autorités n'ont par eu peur des 50.000 manifestants du 1er mars, les 100.000 contestataires d'aujourd'hui doivent les dégriser, et quelque 200.000 personnes décideront de tout. Encore un rassemblement, et les autorités y verront tout le peuple", a déclaré M.Ter-Petrossian, en insistant sur le caractère politique que doit prendre la lutte pour des changements dans le pays.

La manifestation du 1er mars a été organisée à l'occasion du troisième anniversaire de la répression sanglante des émeutes postélectorales de 2008.

A l'époque, dix personnes, parmi lesquelles deux policiers, avaient été tuées dans les violences, après onze jours de protestations contre la victoire à l'élection présidentielle de Serge Sargsian face à Levon Ter-Petrossian. Les autorités avaient déclaré l'état d'urgence et fait appel à l'armée pour rétablir l'ordre, accusant les opposants d'avoir tenté de s'emparer du pouvoir.

Le 1er mars, les manifestants ont exigé que les responsables des événements meurtriers soient punis, que le gouvernement soit renvoyé et que de nouvelles élections soient organisées.

"Nous sommes prêts à engager un dialogue avec les autorités, mais seulement sur un seul sujet : l'organisation rapide d'élections présidentielle et législatives", a alors déclaré M.Ter-Petrossian.
Source : http://fr.rian.ru/world/20110317/188898637.html

17/03/11 17:28

La fièvre révolutionnaire arabe gagne l'Arménie

Des milliers d'opposants au régime occupaient une place centrale à Erevan pour exiger la démission du gouvernement.
Mots-clés : Arménie, Erevan, génocide, arabe, révolte

Des milliers d'opposants au gouvernement arménien occupaient jeudi une place centrale à Erevan, après le départ de la police anti-émeutes, a constaté un journaliste de l'AFP.
Cette occupation intervient après une manifestation de l'opposition jeudi dans la capitale, qui a réuni plus de 12.000 personnes.
Les manifestants exigent la démission du gouvernement, suivant le modèle de mobilisation dans certains pays arabes.


Des protestation régulières

Le 1er mars, une autre manifestation de protestation contre les autorités, à l'occasion du troisième anniversaire de violences meurtrières dans ce pays du Caucase, avait réuni plus de 10.000 personnes à Erevan.
Dix personnes parmi lesquelles deux policiers avaient été tuées dans les violences du 1er mars 2008 en Arménie, après onze jours de protestations contre la victoire à l'élection à la présidence du pays de Serge Sarkissian face à Levon Ter-Petrossian.



Nouvelobs.com
Source : http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20110317.OBS9849/la-fievre-revolutionnaire-arabe-gagne-l-armenie.html