samedi 26 mars 2011

Première Guerre mondiale : la collaboration arménienne avec l'armée russe et les massacres des milices arméniennes

Thierry Zarcone, La Turquie. De l'Empire ottoman à la République d'Atatürk, Paris, Gallimard, 2005, p. 42-43 :

"L'épisode le plus dramatique de ces années douloureuses est le déplacement forcé et dans des conditions terribles, en 1915, de la population arménienne, des provinces orientales de l'Empire vers la Mésopotamie, une décision du triumvirat pour contrer le soutien arménien aux troupes russes qui envahissent l'Empire et mettre fin à des opérations de guérilla menées par des bandes arméniennes en territoire turc. C'est une catastrophe humaine sans précédent (600 000 à 800 000 morts selon l'historien Justin McCarthy), qui entraîne la disparition totale de ce peuple de la carte de l'Asie. Après la prise d'Erzurum par les Russes en 1916, c'est au tour des milices arméniennes qui accompagnent l'occupant de se livrer à des massacres sur les populations musulmanes. (...)

Deux thèses s'opposent sur les massacres des Arméniens en 1915 : pour les Arméniens, le triumvirat jeune-turc a planifié l'extermination sous couvert de déplacements (...) ; pour les Turcs, les déplacements, pratique courante en temps de guerre, visaient à écarter une population qui soutenait l'ennemi russe."

Voir également : La controverse historique autour du prétendu génocide arménien