vendredi 8 avril 2011

Le financement communautaire et illicite de l'organisation terroriste arménienne ASALA

Armand Gaspard (alias Armand Gasparian), Le Combat arménien : entre terrorisme et utopie, Lausanne, 1923-1983, Lausanne, L'Age d'Homme, 1984, p. 71-72 :

"Dans plusieurs communautés de la diaspora arménienne se sont créés, sous diverses appellations, des groupes de soutien à l'A.S.A.L.A., notamment dans les pays suivants : U.S.A, Canada, Grande-Bretagne, Inde, Iran, Grèce, Italie et France. Il s'agit en l'occurence du Mouvement national arménien animé par Ara Toranian et qui publie à Paris Hay Baykar (Combat arménien). Le mouvement a cependant pris ses distances envers l'A.S.A.L.A. depuis 1982, à cause des excès de son terrorisme et à cause de son alignement quasi inconditionnel sur Moscou. L'A.S.A.L.A. trouve sans doute chez ses sympathisants de quoi assurer son financement par des contributions plus ou moins volontaires. (Des plaintes pour extorsion de fonds ont été déposées à Genève et à Toronto notamment.) Des revenus complémentaires proviennent de trafics divers dont celui des stupéfiants ne doit pas être exclu (un réseau a été démantelé en Scandinavie en 1981)."