mercredi 18 mai 2011

Le Franco-Arménien Alain Boghossian aurait-il été corrompu par Ramzan Kadyrov ?

Pendules à l’heure pour Boghossian
Midi Libre
18/05/2011, 06 h 00

C’est à croire qu’ils le font exprès. À peine la douloureuse affaire des quotas terminée, c’est au tour d’Alain Boghossian, adjoint de Laurent Blanc, de défrayer la chronique. Le milieu de terrain des Bleus de 1998 se fait tirer l’oreille pour avoir pris part à un match de gala en Tchétchénie aux côtés de stars comme Barthez, Maradona, Figo.

Premier problème : le président tchétchène Ramzan Kadyrov, organisateur des festivités, n’est pas spécialement reconnu comme étant un chantre des droits de l’homme. Passionné de foot et mécène du club de Grozny, il est soupçonné d’avoir commandité depuis 2008 l’assassinat de nombreux opposants. À l’heure ou la notion de discrimination a ébranlé la FFF, la destination était mal choisie. Mais peut-être les sportifs ne se tiennent-ils pas trop au fait de cette actualité ? Deuxième problème : si Alain Boghossian affirme n’avoir pas été rémunéré, contrairement à d’autres (20 à 50 000 €, un million d’euros pour Maradona), il a reçu comme chaque joueur une montre incrustée de diamants. Le tout devant des caméras et en blaguant sur le sujet.

On se doute que les images n’ont guère plu aux grands pontes de la FFF ni à ceux du ministère des Sports à peine remis de la turbulence évoquée plus haut.


"Je ne suis pas allé à ce match avec mon étiquette d’entraîneur national mais avec celle d’ancien champion du monde. Je voulais donner un peu de chaleur car ce sont des peuples qui ont souffert, s’est défendu Boghossian. Je reçois une montre et je fais l’idiot avec car je suis spontané, et puis un cadeau ça ne se refuse pas. On n’a rien à me reprocher." Boghossian a promis de vendre la montre de la discorde au profit d’une œuvre caritative, mais il s’est quand même fait reprendre de volée par Fernand Duchaussoy. Le président par intérim de la FFF a parlé de "connerie" et demandé à tous les membres du staff tricolore d’informer la FFF de tous leurs déplacements, officiels ou privés.

L’affaire n’en restera d’ailleurs pas là puisque selon l’Équipe, Alain Boghossian sera reçu dans les prochains jours par Alain Resplandy-Bernard, directeur général de la FFF, pour s’expliquer. La Fédération envisagerait d’éventuelles sanctions, soutenue par la ministre des Sports Chantal Jouanno. "Il est de la responsabilité des dirigeants de la FFF de faire toute la lumière sur la participation de Boghossian à ce match", a-t-elle déclaré.

Comble d’ironie dans cette histoire, d’après les dernières infos circulant sur la toile, la fameuse montre en diamants ne marcherait pas...
Source : http://www.midilibre.fr/2011/05/17/pendules-a-l-heure-pour-boghossian,320544.php