jeudi 5 mai 2011

Le parti Dachnak et la franc-maçonnerie

Anahide Ter Minassian, La question arménienne, Roquevaire, Parenthèses, 1983, p. 29 :

"L'année suivante au cours de l'été 1890, la fusion de quatre groupes révolutionnaires donne naissance à la Fédération des Révolutionnaires arméniens, le Dachnaktsoutioun, couramment appelé dachnak. Le parti se constitue à Tiflis, c'est-à-dire en territoire russe où, malgré l'autorité tsariste, les Arméniens connaissent une relative sécurité et où ils ont été largement contaminés par les idéaux les plus divers : des principaux fondateurs du parti l'un n'était-il pas marxiste, un autre populiste et un troisième bakouniniste ? En regroupant les forces révolutionnaires éparses, le parti dachnak va donner aux Arméniens leur première organisation moderne.

Le parti a une structure inspirée de l'organisation des carbonari et de la franc-maçonnerie ; c'est une fédération de comités, jouissant d'une large autonomie d'action et couronnée d'un organisme central et collégial : le Bureau."

Voir également : Les racines positivistes du nationalisme révolutionnaire arménien