jeudi 9 juin 2011

La collaboration entre l'ASALA et le PKK

Armand Gaspard (alias Armand Gasparian), Le Combat arménien : entre terrorisme et utopie, Lausanne, 1923-1983, Lausanne, L'Age d'Homme, 1984 :

"La collaboration de l'A.S.A.L.A. avec des forces révolutionnaires kurdes concerne essentiellement le Parti des travailleurs du Kurdistan turc (Partia Karkeren Kurdistan-P.K.K.), connu aussi sous le nom de guerre de son fondateur, Apo, alias Abdullah Ogalan [Öcalan]. Cette organisation gauchiste et séparatiste kurde a mené au seuil des années quatre-vingt des opérations de guérilla dans le sud-est de la Turquie, avant d'être démantelée par la junte militaire d'Ankara. Plus de deux-mille de ses militants et sympathisants ont été emprisonnés à Diyarbekir où leur procès a commencé en avril 1981. L'A.S.A.L.A. et le P.K.K. ont signé conjointement plusieurs attentats notamment en 1980 contre le bureau des Turkish Airlines à Rome et contre le consulat de Turquie à Strasbourg." (p. 71)

"A la fin du mois de mai 1983, la Turquie a lancé, avec l'accord du gouvernement de Bagdad, une opération surprise de grande envergure dans le nord du Kurdistan irakien pour y démanteler des camps de maquisards qui effectuaient des incursions en territoire turc limitrophe et menaçaient l'oléoduc Mossoul-Méditerranée. Le secret sur cette opération de « ratissage » a été si bien gardé qu'il n'est pas possible, même après coup, d'en connaître le bilan exact, notamment en ce qui concerne les pertes en vies humaines et le nombre des prisonniers. Cependant, Ankara déclare avoir détruit à cette occasion deux bases mises à la disposition de l'A.S.A.L.A. par le Parti démocratique du Kurdistan. Un nouveau raid de l'armée turque contre des maquisards kurdes en Irak a eu lieu fin août 1983.

Cependant, en août 1984, des maquisards du P.K.K. venus des confins syro-irakiens ont encore attaqué quatre objectifs militaires en territoire turc, près de la frontière, ce qui a provoqué les représailles habituelles de l'armée." (p. 79)

Voir également : Le financement communautaire et illicite de l'organisation terroriste arménienne ASALA

La FRA-Dachnak et le PKK : la fraternité d'armes cimentée dans le sang entre les terrorismes arménien et kurde