mercredi 1 juin 2011

Le bolcheviste arménien Stepan Shaoumian (Stepane Chaoumian) : un ami intime de Staline et le massacreur des Azéris de Bakou

Simon Sebag Montefiore, Le jeune Staline, Paris, Le Livre de Poche, 2010, p. 695, note 1 :

"Stepane Chaoumian, le compagnon de chambre de Staline à Londres et son jeune associé dans le hold-up de Tiflis et ensuite à Bakou, fut le maître brutal de la Commune de Bakou en 1918 quand il supervisa le massacre d'environ quinze mille Azéris. Il fut ensuite renversé et fusillé par les Blancs et les Britanniques, devenant ainsi l'un des Vingt-six Commissaires [du Peuple] entrés dans la légende. Staline adopta alors le fils de Chaoumian, Levan, et l'éleva dans sa propre maison."

Outre Chaoumian, on peut mentionner également "Kamo" (alias Simon Ter Petrossian) et Souren Spandarian parmi les amis et compagnons de lutte arméniens du futur dictateur d'origine géorgienne. L'Arménien Anastase Mikoyan, ancien commissaire de la Commune de Bakou, fut un apparatchik de premier rang de l'époque stalinienne, il co-signa notamment l'ordre d'exécution des officiers polonais de Katyn.

Voir également : Histoire des Arméniens : massacre de la population azérie à Bakou

Une hypothèse plausible : Staline a-t-il envisagé la déportation du peuple azéri sous l'influence de son camarade arménien Anastase Mikoyan ?

Histoire des Arméniens : les déportations arméno-staliniennes d'Azéris