vendredi 1 juillet 2011

Nice : un homme d'affaires arménien séquestré à cause d'un litige clanique/familial

Nice: un Arménien libéré après une nuit de séquestration
Publié le vendredi 01 juillet 2011 à 08H52

Il a passé la nuit de samedi à dimanche derniers séquestré dans un appartement, en plein centre de Nice. Sans violence physique, mais sous haute pression psychologique. Cet homme d’affaires de 41 ans, ressortissant russe d’origine arménienne, a été libéré de son calvaire grâce à l’intervention de la police judiciaire, qui a interpellé quatre suspects ce week-end.

Le signalement est venu d’Interpol, en Allemagne, adressé à l’antenne niçoise de la PJ française. Objet : un ressortissant des pays de l’est, résidant outre-Rhin, serait séquestré à Nice. Avec une adresse, rue de la Buffa. Et des SMS alarmants émis depuis son téléphone portable : « Ils vont me tuer! »

Alertés dans la nuit du 25 au 26 juin, les policiers de la crim’ interviennent avec la BRI (l’antigang). Ils perquisitionnent l’appartement suspect. Rien. L’homme n’y est pas. En revanche, une famille arménienne habite là, dont deux enfants en bas âge et un jeune majeur, avec qui les enquêteurs repartent au commissariat.

A cet instant, coup de théâtre : les autorités allemandes signalent que la victime a été libérée, et qu’elle s’apprête à regagner l’Allemagne, saine et sauve. Une libération qui fait directement suite à l’intervention des policiers. Ceux-ci interceptent la victime à l’aéroport Nice Côte d’Azur, pour chercher à comprendre quel mauvais scénario s’est tramé.

Père et fils mis en examen

La toile de fond? Un conflit entre deux clans au sein d’une famille divisée, envenimé par un litige financier. A ses dires, la victime venait à Nice voir comment se portaient les deux bambins, à la demande de leur grand-père basé en Russie. Du côté « niçois » de la famille, on assure au contraire que ce parent éloigné venait les enlever.

Voilà ce qui aurait poussé le second grand-père, avec son fils et deux amis, à le séquestrer dans un appartement du bas de Cimiez. La victime, elle, affirme en outre avoir été extorquée de 50.000 €…

La parole des uns contre celle des autres. Au final, ce sont bien les présumés séquestreurs qui ont été interpellés, puis présentés mardi à Nice au juge Guéry. Le père et son fils sont mis en examen et laissés libres sous contrôle judiciaire, les deux comparses mis hors de cause. La PJ poursuit désormais l’enquête sur commission rogatoire, dans une affaire qui a mobilisé de concert les autorités françaises, allemandes et russes.
Source : http://www.nicematin.com/article/faits-divers/nice-un-armenien-libere-apres-une-nuit-de-sequestration

Sur la présence arménienne à Nice : Les Arméniens de Nice : communautarisme et tensions internes

Edvard Margaryan : mort d'un "voleur dans la loi" (sic) arménien

Nice : un Arménien de Géorgie suspecté de double homicide

Proxénétisme arménien à Nice