mardi 6 septembre 2011

Le dialecte arméno-kiptchak

Levon B. Zekiyan, "Les colonies arméniennes, des origines à la fin du XVIIIe siècle", in Gerard Dédéyan (dir.), Histoire du peuple arménien, Toulouse, Privat, 2007, p. 430 :

"La Crimée eut une population arménienne assez dense pour mériter le nom d'« Arménie maritime » : à l'ombre des colonies génoises, très nombreuses sur tout le pourtour de la mer Noire à partir de la fin du XIIIe siècle, les marchands et artisans arméniens se regroupèrent ; à Caffa, à la veille de la conquête ottomane (1475), ils étaient majoritaires dans la population. Cette communauté arménienne de Crimée épaula les efforts des missions latines en Orient et manqua d'accueillir le catholicos, après la chute du royaume de Cilicie. Ses contacts commerciaux, mais aussi missionnaires, avec les Turcs kiptchak lui firent utiliser couramment la langue de ces derniers, fixée en caractères arméniens (arméno-kiptchak)."