mercredi 19 octobre 2011

Angoulême : un maçon arménien condamné à deux ans et demi de prison ferme pour trafic de drogue

11h35
Par D.B.     
Tribunal d'Angoulême : il avait ramené 1,4 kilo de cocaïne des Pays-Bas

Il avait d'abord affirmé n'être qu'un convoyeur. Il a ensuite prétendu avoir agi seul. Il a été condamné à deux ans et demi de prison ferme


Quatre ans de prison dont deux ans et demi ferme pour Simonyan Harutyun, un maçon arménien de La Grande-Garenne. C'était sa vie avant un contrôle des douanes, le 28 septembre 2009, sur l'aire de repos de Vemars, en région parisienne. De retour d'un voyage express aux Pays-Bas, il transportait 1,4 kilo de cocaïne.
Les quatre paquets étaient logés dans la trappe à essence. Et la drogue destinée au marché angoumoisin. Officiait-il pour le compte de trafiquants ? S'il a avoué au tout début de sa garde à vue travailler pour « Polo » et « Kakou », moyennant 5 000 euros en contrepartie du transport, Simonyan Harutyun était aussitôt revenu sur ses déclarations : il aurait agi seul et les 20 000 euros qui ont servi à l'achat de la cocaïne provenaient de ses économies personnelles.

L'enquête avait pourtant révélé qu'il était précédé par une autre voiture, une BMW Série 5, à bord de laquelle avaient pris place trois jeunes Angoumoisins. Eux-mêmes avaient été contrôlés par les douanes de Vemars, peu avant. Sur eux, 15 grammes d'herbe, autant de résine de cannabis et trois portables dont deux sans puces.

Malgré les différents appels passés à l'Arménien, notamment depuis des cabines téléphoniques situées en amont de son trajet, les enquêteurs n'ont pu établir de lien formel. « Une coïncidence », a même assuré Simonyan Harutyun. Et aucune autre mise en examen n'a été notifiée : deux des trois jeunes hommes sont morts dans ce terrible accident de circulation survenu sur l'A 63, près de Bayonne, en janvier dernier. Leur véhicule s'était encastré en pleine nuit sous un poids lourd.
Source : http://www.sudouest.fr/2011/10/19/tribunal-d-angouleme-il-avait-ramene-1-4-kilo-de-cocaine-des-pays-bas-530985-813.php

Sur le trafic de drogue au sein des milieux arméniens, on lira avec intérêt : La "French Connection" : la conjonction de la mafia arménienne et du narco-terrorisme arménien

Le financement communautaire et illicite de l'organisation terroriste arménienne ASALA

Le parti Dachnak et le trafic de drogue

Le trafic de drogue et la diaspora arménienne