lundi 17 octobre 2011

Le socialisme de la FRA-Dachnak

Gaïdz Minassian, "L'Internationale socialiste et les partis socialistes exilés du bloc communiste : le cas de la Fédération révolutionnaire arménienne Dachnaktsoutioun", Revue d'études comparatives Est-Ouest, volume 32, n° 3, 2001, p. 111, note 7 :

"Socialistes français et arméniens ont notamment en commun une douloureuse expérience, celle d'avoir vu, au cours des années 1930-1940, une de leurs tendances céder à une dérive national-socialiste. S'agissant de la FRA, rappelons brièvement quelques faits. Dès 1938, elle met en place une double stratégie. Roupen Ter Minassian, membre du Bureau mondial, est chargé d'organiser la collaboration avec les Alliés. Après la signature du pacte germano-soviétique, Drasdamad Kanayan alias « Dro », également membre du Bureau mondial, qui a conservé des liens avec les Soviétiques, est mandaté pour entrer en contact avec l'Allemagne nazie en cas de guerre en Europe et de défaite des Alliés. Pendant la guerre, plusieurs dirigeants dachnaks entretiennent des relations avec les Allemands dans l'espoir d'obtenir la révision des traités, de libérer l'Arménie du communisme et de la protéger, en cas de victoire du Reich, d'une éventuelle alliance turco-allemande à l'instar de celle qui s'était nouée lors de la Première guerre mondiale. (...) le Comité national arménien, formé en Allemagne sous la direction d'Ardaches Apeghian, correspondant de l'organe dachnak Drochak à Berlin, invoque une victoire nazie. L'un de ses membres est Karekin Nejteh [Njdeh], ancien héros de la Première guerre mondiale, anti-soviétique, fasciste dans les années 1930 et fondateur, aux Etats-Unis en 1933, du mouvement dénommé l'Union des défenseurs de la race."

Voir également : Hitlérisme et stalinisme, les deux tentations des Arméniens dans les années 40

La cinquième colonne arménienne en Turquie pendant la Seconde Guerre mondiale

Les Arméniens de France sous l'occupation allemande

Le parti Dachnak et l'Italie fasciste

Européanocentrisme et racisme biologique au sein de l'intelligentsia nationaliste arménienne

Les racines positivistes du nationalisme révolutionnaire arménien

Grossière duplicité de l'activisme arménien