vendredi 28 octobre 2011

Montbenon : le jeune assassin arménien sera expulsé vers l'Arménie à sa libération

L’assassin de Montbenon réclame sa libération
FAIT DIVERS | Le Tribunal fédéral prie le canton de réexaminer le refus d'une libération conditionnelle après 2 ans d’incarcération.

Georges-Marie Bécherraz | 25.10.2011 | 23:00

L’affaire avait provoqué une intense émotion. Agé de 17 ans et demi, il était juste encore assez jeune pour la clémence de la justice des mineurs. L’Arménien qui a poignardé à mort un adulte en septembre 2009 sur l’esplanade de Montbenon à Lausanne avait ainsi été condamné, en mars 2010, à 4 ans de prison pour assassinat – le maximum prévu pour les moins de 18 ans.

Compte tenu de ses 262 jours passés en préventive, le jeune homme aurait pu sortir de prison en juin dernier déjà. La loi permet en effet une libération conditionnelle dès la moitié de la peine purgée. L’autorité qui la refuse est contrainte de réexaminer la situation tous les six mois.

Dans le cas présent, les instances consultées ont préavisé négativement. Elles décrivent l’intéressé comme étant «presque insensible à la sanction pénale» et présentant un risque élevé de récidive. «Il n’a pas pris conscience de la gravité de ses actes et se trouvera dans une situation précaire à sa sortie de prison», observe le Tribunal cantonal, qui a confirmé ce refus.

Refus contraire à la Convention européenne des droits de l'homme

Le détenu a recouru auprès du Tribunal fédéral contre ce rejet. Il l’a fait avec l’assistance d’un avocat. Selon l’homme de loi, ce refus est contraire à la Convention européenne des droits de l’homme, faute de l’intervention d’un défenseur lors de la procédure d’examen.

Le Tribunal fédéral adhère à ce raisonnement. Il vient de publier un jugement par lequel il estime qu’il s’agit là d’un cas de défense obligatoire. «Au vu du parcours du recourant et de son manque de formation, on ne saurait considérer qu’il est à même de défendre personnellement ses intérêts dans une procédure de libération conditionnelle.» Le canton devra donc réexaminer le cas en considérant les arguments que ne devrait pas manquer de présenter un avocat.

Arrivé en Suisse en 2005 avec ses parents après une scolarité chaotique en Arménie, le jeune homme avait été expulsé d’une classe d’accueil de 8e année en raison de son comportement. Face au président du Tribunal des mineurs, il a déclaré que le psychiatre ne lui inspirait pas confiance, que le jour du drame il avait des raisons de frapper la victime à coups de couteau.

Enfin, il se dit prêt à ne plus revenir en Suisse s’il doit la quitter à sa libération, mais il aimerait bien entreprendre une formation de cuisinier s’il reste en prison.
Source : http://www.24heures.ch/vaud-regions/actu/assassin-montbenon-reclame-liberation-2011-10-25

Lausanne

26 octobre 2011 17:16; Act: 26.10.2011 18:04
L'assassin sera expulsé à sa libération
par Frédéric Nejad - Le Conseiller d'Etat Philippe Leuba a décidé d'expulser dès sa libération l’Arménien de 17 ans et demi qui avait tué à coup de couteau un jeune homme en septembre 2009 à Montbenon.

Selon nos sources, le Conseiller d’Etat Philippe Leuba a réclamé, via le Service de la population (SPOP), et obtenu en août 2010 déjà de l'Office fédéral des migrations à Berne la levée de demande d’admission du jeune criminel arrivé en Suisse en 2005. Cette décision, motivée par «la gravité des faits et l'absence de repenti du criminel», est en veille actuellement.

Condamné à 4 ans de prison, il a désormais effectué la moitié de sa peine. Son avocat réclame une libération conditionnelle de son client, comme l’a indiqué mercredi «24 heures». L’entourage de Philippe Leuba a expliqué à «20 minutes» que quelque soit la date de sa libération, l’assassin frappé d’une mesure de renvoi sera cueilli par la police cantonale à sa sortie de prison pour être ensuite renvoyé en Arménie.

L'office d'application des peines avertira le SPOP quant à une éventuelle libération conditionnelle. Ainsi, la gendarmerie devrait agir en conséquences le jour de sa sortie. Soit le jeune assassin sera immédiatement placé sur le vol d'une ligne normale, s'il accepte son renvoi. Soit il sera placé immédiatement en détention administrative à Frambois, afin d'éviter tout risque de fuite de sa part, en attendant son expulsion sur un vol spécial.
Source : http://www.20min.ch/ro/news/vaud/story/L-assassin-sera-expuls----sa-lib-ration-21132694

Voir également : Montbenon : assassinat commis par un jeune requérant d'asile arménien