samedi 26 novembre 2011

1914 : le soulèvement kurde contre l'application du plan de réformes arméniennes

Questions diplomatiques et coloniales, tome 37, janvier-juin 1914, p. 493 :

"La révolte des Kurdes en Anatolie.

L'annonce de la prochaine application des réformes arméniennes a provoqué ces jours derniers à Bitlis, un mouvement offensif des Kurdes qui, fort heureusement, a pu être aussitôt réprimé par le gouvernement. Le chef de la révolte, Mollah Selim s'est réfugié au consulat de Russie avec trois de ses lieutenants pour échapper au châtiment que l'on déclare à Constantinople, devoir être exemplaire."

Correspondance d'Orient, n° 135, 1er mai 1914, p. 408 :

"La révolte kurde. — Le commandant de la division de Mouch est arrivé le 6 à Bitlis avec des troupes d'infanterie, de l'artillerie et des mitrailleuses.

Le chef kurde Molla Selim et deux de ses compagnons étaient toujours au consulat de Russie. Dix des autres Kurdes qui s'y étaient réfugiés ont essayé de prendre la fuite, mais ils ont été arrêtés dès leur sortie.

Au cours des combats qui ont eu lieu, 22 personnes, dont 2 chrétiens, ont été blessées. Parmi la population civile, deux musulmans, dont une femme, ont été tués. Les troupes turques ont eu 6 tués et 11 blessés ; en outre 2 gendarmes ont été tués, 1 autre a été blessé. Les Kurdes ont eu 150 tués ou blessés.

Les autorités ont arrêté 42 personnes qui se trouvaient mêlées au mouvement. Le calme fut alors rétabli dans la ville.

Le 13 avril, la Porte a été avisée que le gouvernement russe avait révoqué son consul à Bitlis qui donna asile aux insurgés kurdes dans le consulat."