samedi 19 novembre 2011

Le discours éblouissant du ministre des Affaires étrangères Alain Juppé en Turquie, dans la grande tradition de la turcophilie gaulliste

Alain Juppé, discours à Ankara, 18 novembre 2011 :

"Concernant les événements de 1915 (ce que le Parlement français a reconnu comme le génocide contre les Arméniens), c’est une question extrêmement difficile, j’en ai bien conscience. Nous n’avons pas de leçon à donner, mais nous pensons que toute grande nation s’honore en faisant un travail de mémoire sur son passé ; la France a essayé de le faire sur certaines périodes très douloureuses de son histoire. Nous savons que cette période est très douloureuse pour la Turquie, pour les Turcs, mais aussi pour les Arméniens.

J’ai donc pris bonne note de la disponibilité de la Turquie à participer à ce travail de mémoire dans une commission qui serait bien sûr élargie aux Arméniens. Je soumettrai cette proposition au président de la République française. Si Paris pouvait accueillir une telle réunion pour commencer au moins ce dialogue, je pense que ce serait une avancée extrêmement importante."

Source : https://pastel.diplomatie.gouv.fr/editorial/actual/ael2/bulletin.asp?liste=20111118.html

Voir également : L'amitié franco-turque

La controverse historique autour du prétendu génocide arménien