mercredi 16 novembre 2011

Les affrontements arméno-kurdes dans le Sasun à la fin du XIXe siècle

François Georgeon, Abdülhamid II : le sultan calife (1876-1909), Paris, Fayard, 2003, p. 286 :

"Situé au sud-est de la ville de Muş, dans le vilayet de Bitlis, le Sasun est une région de montagnes et de hauts plateaux, peuplée en majorité d'Arméniens cultivateurs et de Kurdes nomades venant faire paître leurs troupeaux à la belle saison sur les alpages. Depuis longtemps, un conflit oppose les deux groupes. Les Arméniens rechignent à payer aux chefs de tribus kurdes la redevance traditionnelle pour assurer leur protection. Chaque année, une fois passé l'hiver et fondues les neiges qui recouvrent la région et immobilisent les populations, des heurts se produisent. Mais depuis quelques années, les affrontements se sont faits plus violents. Au printemps 1894, les Arméniens refusent de payer le tribut, des bandes d'Arméniens attaquent les Kurdes qui ripostent."

Voir également : Musa Bey, le boucher kurde des Arméniens de Muş

Les prétendus "massacres hamidiens" de l'automne 1895

Le contexte de l'émergence du nationalisme et du terrorisme arméniens

Le règne du "sultan rouge" (sic) Abdülhamit II (Abdul-Hamid II) : une "belle époque" pour les Arméniens ottomans hors d'Anatolie orientale

Le XIXe siècle, l'âge d'or des Arméniens d'Istanbul

Abdülhamit II (Abdul-Hamid II), un sultan entouré d'Arméniens

L'antagonisme arméno-kurde

XIXe siècle : problème agraire et question arménienne dans l'Empire ottoman

Le martyre des Arméniens sous le joug féodal des Kurdes

L'alliance entre nationalistes kurdes et arméniens est basée sur le mensonge, l'occultation et la haine

Réfutant les mensonges haineux de l'extrémiste kurde Maxime Azadi, un Franco-Arménien modéré et honnête met en garde contre les dangers du terrorisme et du racisme des nationalistes kurdes