samedi 12 novembre 2011

L'objectif principal de la FRA-Dachnak, hier comme aujourd'hui

Jamil Hasanli, Stalin and the Turkish Crisis of the Cold War, 1945-1953, Plymouth, Lexington Books, 2011, p. 125 :

"En août 1945, les services spéciaux soviétiques obtinrent un "Guide pour nos propagandistes" préparé par le parti arménien Dachnak, qui est devenu une source importante pour la recherche sur le mouvement arménien. Le livret fut immédiatement traduit en russe et envoyé au Commissariat de la Sécurité de l'Etat. Le livret était basé sur la propagande aspirant à une Arménie unifiée et indépendante. Il notait que l'objectif principal du parti Dachnak devait être achevé par la libération des terres arméniennes occupées et la formation d'un Etat arménien indépendant. Pour que cela arrive, les dirigeants du Dachnak préconisaient la destruction de la vie économique de la Turquie, en fomentant un mouvement anti-turc mondial et en créant de nombreux obstacles pour la Turquie à l'étranger (en bref, de nuire à la Turquie par tous les moyens possibles). Le livret ajoutait que le facteur kurde jouait un rôle crucial dans la lutte anti-turque. En considérant les Kurdes comme leurs alliés naturels, les dachnaks proposaient de soutenir le mouvement kurde, d'éviter les attaques anti-kurdes et de cacher la collaboration entre les Arméniens et les Kurdes."

Voir également : "Arménité", "cause arménienne", qu'est-ce que c'est ?

Une question légitime à se poser : la violence terroriste est-elle consubstantielle au parti Dachnak ?

Grossière duplicité de l'activisme arménien

La FRA-Dachnak et le PKK : la fraternité d'armes cimentée dans le sang entre les terrorismes arménien et kurde

L'alliance entre nationalistes kurdes et arméniens est basée sur le mensonge, l'occultation et la haine

Les revendications irrédentistes du dachnak Mourad Papazian

Le contexte de l'émergence du nationalisme et du terrorisme arméniens