vendredi 16 décembre 2011

Le patriote gaulliste Alain Juppé fait de la résistance face à la vilenie du parti de l'étranger

14/12/2011 | 16:33 | Pierre-Alain Furbury |

Quand Juppé s’oppose à Sarkozy en Conseil des ministres

Selon nos informations, le numéro deux du gouvernement a émis des réserves, dans le huis clos du Conseil des ministres, sur la proposition de loi pénalisant la contestation du génocide arménien.


En public, Alain Juppé affiche une entente parfaite avec Nicolas Sarkozy. En privé, il n’hésite pas à exprimer des divergences avec lui. Dans le huis clos du Conseil des ministres, le chef de la diplomatie, poids lourd du gouvernement, a ainsi regretté ce matin que la proposition de loi portée par la députée UMP Valérie Boyer visant à pénaliser la contestation du génocide arménien -adoptée la semaine dernière par la Commission des lois de l’Assemblée- soit discutée sur le temps du gouvernement et pas sur le temps parlementaire.
Une erreur à ses yeux dans la mesure où la Turquie, pays allié et un important partenaire commercial de la France, en tirera la conclusion que l’exécutif la soutient. Ce qui ne dérange visiblement pas Nicolas Sarkozy, pas mécontent d’envoyer un signal à la communauté arménienne à l’approche de la présidentielle.

Le chef de l’Etat a donc confirmé ce matin la procédure. Fait rarissime, l’affaire a donné lieu à des échanges nourris. Illustrant une fois encore le poids politique d’Alain Juppé. Plusieurs témoins ont confirmé la scène. Pas Alain Juppé, injoignable : après le conseil des ministres, il s’est envolé pour la Lybie pour une visite officielle de vingt-quatre heures.
Pierre-Alain Furbury
Source : http://blogs.lesechos.fr/echos-de-campagne/quand-juppe-s-oppose-a-sarkozy-en-conseil-des-ministres-a8091.html

Pour rappel : Le discours éblouissant du ministre des Affaires étrangères Alain Juppé en Turquie, dans la grande tradition de la turcophilie gaulliste