jeudi 26 janvier 2012

Amnesty International : "Les dispositions de la loi sur la négation des génocides sont contraires aux obligations internationales de la France en matière de respect de la liberté d’expression."

"La proposition de loi visant à pénaliser la contestation publique d’événements constituant un "génocide" aux termes de la loi française a été définitivement adoptée par le Parlement le 23 janvier 2012. Cette loi prévoit de sanctionner les personnes reconnues coupables d’avoir contesté ou minimisé de façon outrancière de tels évènements.

Les dispositions de la loi sur la négation des génocides sont contraires aux obligations internationales de la France en matière de respect de la liberté d’expression. Les citoyens doivent être libres d’exprimer leurs opinions sur cette question, en France, en Turquie et ailleurs."

Lire la suite : http://www.amnesty.fr/Informez-vous/Les-actus/France-la-liberte-d-expression-menacee-4489

Des rapports d'Amnesty International qui aident à comprendre le psychisme lourdement liberticide et répressif à l'origine de cette loi et qui s'immisce dangereusement en France : L'Arménie en 2010 : la persistance de l'impunité pour les atteintes aux droits humains

Les arrestations arbitraires en Arménie

Persécution des témoins de Jéhovah en Arménie

Les violences faites aux femmes et aux filles en Arménie (rapport de 2011)

Violence au sein de la famille arménienne : le cas de Greta Baghdasaryan
 
Arménie : des femmes souffrent en silence