samedi 28 janvier 2012

Rethel : un voleur arménien récidiviste remercie Sarkozy pour sa loi génocidaire

Rethel
"Je vole pour nourrir mes enfants"
Vols et tentatives de vol en récidive


N., Arménien vivant en France depuis deux ans, passait une seconde fois devant le tribunal, mercredi 25 janvier, pour des vols ou tentatives de vol avec dégradation, en avril, mai et septembre.


Mercredi 25, à la barre, les premiers mots que N. prononce, traduits par son interprète, sont des remerciements au président Nicolas Sarkozy pour avoir fait voter une loi interdisant la négation du génocide arménien, comme s'il ne se rendait pas compte que sa situation était grave. D'emblée, la présidente, Jennifer Picoury ironise :  « Vous savez que je ne suis pas le président de la république ? Et d'ailleurs vous avez commis des délits qui ne lui plairaient pas du tout !»
À cinq reprises, il s'est introduit dans des magasins pour voler essentiellement des vêtements mais aussi une perforeuse. Les faits se sont produits à Villers-Semeuse, Charleville-Mézières et Stenay. « Ce que je constate c'est qu'à chaque fois vous dégradez le système antivol. Quand vous avez été pris en flagrant délit chez J., vous avez été entendu et avez reconnu les faits, c'est bien ça? » N., qui a choisi de ne pas prendre d'avocat, confirme avant de se justifier en expliquant qu'il volait pour pouvoir revendre ces objets et acheter de la nourriture pour ses enfants. Il dit vivre ici en toute légalité et faire renouveler son titre tous les trois mois mais il n'avait rien apporté pour justifier de sa situation. Même constat quand il s'agit de sa santé : il affirme qu'il a une formation de mécanicien mais qu'il ne peut pas travailler parce qu'il a des problèmes aux jambes et au dos et une hépatite C mais rien ne prouve qu'il dit vrai.


« Vous vous moquez du monde »


« Ce ne sont pas des produits de première nécessité que vous volez, poursuit Jennifer Picoury. Je trouve que vous vous moquez du monde. Il s'est passé quinze jours entre votre première condamnation et votre nouvelle tentative de vol. Vous aviez tenu le même discours devant le juge qui vous a condamné la première fois. » Elle questionne ensuite : « Pourquoi êtes-vous venu en France ? » N. répond qu'il avait des problèmes dans son pays. « Oui, mais du coup vous en avez ici aussi », rétorque-t-elle.
Après une dizaine de minutes de réflexion, la présidente écarte la peine plancher de deux ans d'emprisonnement qu'il encourait automatiquement compte tenu du montant peu élevé du préjudice. Elle le condamne à un emprisonnement ferme à compter du soir même, pour une durée de six mois et ordonne un mandat de dépôt à la prison de Charleville-Mézières afin qu'il puisse voir ses enfants.


O.R.

Plus d'articles sur des affaires passées au tribunal cette semaine dans notre prochaine édition, le jeudi 2 février.


28/01/2012 17:34:00
Source : http://www.lasemainedesardennes.fr/Ardennes--vol--recidive,5709.media?a=3209