jeudi 26 janvier 2012

Suite à la loi génocidaire "française", le parti bosniaque SDA interpelle la France sarkozienne

Sarajevo-X
Bosnie : le SDA demande que la France reconnaisse légalement le génocide de Srebrenica
Traduit par Jad

La Chambre des représentants du Parlement de la Fédération de Bosnie-Herzégovine va demander que la France reconnaisse officiellement le génocide commis contre la population bosniaque de Srebrenica en juillet 1995. Cette proposition fait suite au vote de la loi française pénalisant la négation du génocide arménien.


Cette proposition a été déposée mercredi par le député Safet Kešo (SDA). Elle survient alors que le Sénat français vient de voter une loi pénalisant la « négation du génocide arménien » de 1915, sous l’Empire ottoman.

Une peine de prison de un an et des amendes pouvant aller jusqu’à 45.000 euros sont prévues. Le vote de cette loi a provoqué une sérieuse crise diplomatique entre la France et la Turquie, ce dernier pays refusant toujours d’évoquer un « génocide ».

Rappelons qu’en Bosnie-Herzégovine elle-même, il n’existe pas de loi « mémorielle » reconnaissant un génocide ou sanctionnant sa négation. Alors qu’une telle loi était déposée pour la quatrième reprise, le Parlement de la Fédération a récemment été incapable de trouver un consensus sur le sujet.
Source : http://balkans.courriers.info/article19097.html

Voir également : Le Sénat du Mexique qualifie le massacre de Khodjali de génocide

La Géorgie condamne le génocide des Circassiens, à la différence de l'Arménie

La négation de la déportation tsariste des Circassiens et le rôle joué par les Arméniens dans l'expansion russo-tsariste

L'imbrication de deux réalités : le martyre des muhacir et les massacres d'Arméniens en Anatolie

Le modèle des fedai arméniens : le terrorisme des komitacı chrétiens-orthodoxes de Macédoine

Le nettoyage ethnique, principe fondateur du stato-nationalisme grec