mercredi 4 avril 2012

L'Azerbaïdjan, terre de tolérance religieuse

Antoine Constant, L'Azerbaïdjan, Paris, Karthala, 2002, p. 371-372 :

"La question religieuse n'est pas aiguë en Azerbaïdjan, où existe une vieille tradition de tolérance et de sécularisation de la société. Pays laïc, qui garantit la liberté de culte à chacun, et où les femmes voilées sont moins nombreuses qu'à Paris, les groupes intégristes musulmans, souvent créés à l'initiative de pays étrangers, ont été et sont encore sévèrement combattus. Même au plus fort des combats, il n'y eut pas de recours à l'arme du djihad et d'appels à la guerre sainte. L'Azerbaïdjan est membre de l'Organisation de la Conférence islamique.

L'inimitié avec les Arméniens, assez récente puisqu'elle ne date que d'un siècle et demi environ, faite de tensions occasionnelles, avec les pics tragiques des années 1905 et 1918-1920, aura été un ressort suffisant pour que les peuples se jettent les uns contre les autres. Il n'est en rien question d'une guerre de religion. Les églises orthodoxes russes de Bakou sont ouvertes, de même que les synagogues. Des prédicateurs protestants peuvent exercer dans l'ancienne église luthérienne allemande, même si toutefois des voix de sont élevées contre leur prosélytisme. Une salle de prière catholique a été ouverte récemment.

Quant à l'islam, qui est la religion partagée par l'immense majorité de la population, il a survécu aux années d'athéisme combatif de l'époque soviétique, souvent bien dissimulé au cœur même de l'appareil local du Parti ! Par comparaison avec le Caucase du nord, on y reconstruirait plutôt moins de mosquées, tandis que les lieux de pèlerinage traditionnels (les « pirs » ou « imamzadé ») continuent de faire l'objet d'une fréquentation assidue et semblent constituer le cœur de la spiritualité du peuple d'Azerbaïdjan."

Voir également : Qui sont les Azéris, ce peuple tant abhorré par les Arméniens nationalitaires ?

Les Arméniens d'Azerbaïdjan

Histoire des Arméniens dans le Caucase : un bilan du nationalisme épurateur arménien jusqu'en 1921

Histoire des Arméniens dans le Caucase : le déchaînement de la violence nationaliste arménienne à l'occasion de la décomposition soviétique

Le prétendu "pogrom nationaliste azéri" de Soumgaït en 1988 : une manipulation communisto-mafieuse ?

Les circonstances des émeutes anti-arméniennes de Bakou en janvier 1990

Le réseau des organisations terroristes soutenues par l'Arménie sur les territoires occupés d'Azerbaïdjan

La destruction des monuments culturels azerbaïdjanais de la ville de Shusha, occupée par l'Arménie

La destruction des monuments historiques azerbaïdjanais en Arménie

L'épuration générale des minorités ethniques en Arménie