jeudi 26 avril 2012

Raincy : le discours à la droite du FN de Sarkozy "l'Arménien" (sic)

"13h13: «J'abhorre le racisme, l'antisémitisme»
Sarkozy rappelle l'importance de la loi sur la pénalisation de la négation du génocide arménien. «On est tous l'Arménien de quelqu'un»"

Lire d'autres passages de ce discours hallucinant par ses outrances : http://www.20minutes.fr/presidentielle/924039-live-presidentielle-etre-traite-fasciste-communiste-honneur

On pourrait ajouter que sa remarque sur les communistes est malvenue, venant de quelqu'un qui a notamment voulu imposer la lecture de la lettre du "résistant" Guy Môquet dans les écoles. Mais au regard de ses zigzags (repentance mémorielle, relations avec l'Allemagne, Union européenne, politique arabe, droit de vote des étrangers, discrimination positive, etc.) au gré des sondages et des "conseils" peu judicieux de son entourage, il n'est plus à une incohérence près.

Certains militants arméniens affirmaient bruyamment qu'il ne fallait pas "une seule voix arménienne pour le FN" (évidemment en raison de l'opposition de ce parti à la loi Boyer), mais ne semblent aucunement gênés par un vote en faveur de l'UMP actuelle.

En complément, l'analyse fort à propos d'Emmanuel Todd :


Voir également : "Cohérence", "nuance" et "exactitude" chez Nicolas Sarkozy, "fin connaisseur" de l'histoire de France, comme de celle de la Turquie

A Villepinte, Sarkozy exacerbe divers communautarismes

Selon le journaliste géorgien Georges Popkhadze, Sarkozy "a besoin plus que jamais du soutien du lobby arménien"

Les ravages du communautarisme en France : la course au vote ethnique arménien

Traître à la France, Nicolas Sarkozy s'enferre dans une diplomatie tribalo-clientéliste

Le "modèle" répressif arménien et dachnak importé en France par Valérie Boyer