mercredi 30 mai 2012

Laurent Fabius : "Sur la question arménienne, il faudra tenir compte de la décision du Conseil constitutionnel", "il est important de renouer les fils avec la Turquie qui joue un rôle majeur"

"Q : Comment allez-vous réparer la relation avec la Turquie alors que vous vous êtes prononcés pour la loi sur la pénalisation de la négation du génocide arménien ?

Ce n’est pas facile. Nous avons eu un très bon contact avec le président Gül à Chicago. Sur la question arménienne, il faudra tenir compte de la décision du Conseil constitutionnel.

Q : M. Hollande s’est engagé à aller vite pour l’adoption de cette loi.

Oui. Pour autant, il y a des contraintes juridiques. Quoi qu’il en soit, il est important de renouer les fils avec la Turquie qui joue un rôle majeur, aux plans économique et diplomatique, par exemple sur les questions syrienne et iranienne."

Source : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/le-ministere/l-equipe-ministerielle/laurent-fabius/presse-et-media-21596/article/entretien-de-laurent-fabius-avec-99998

Voir également : La France socialiste de François Mitterrand et Lionel Jospin face à la question arménienne

Hubert Védrine : "Un grand nombre de pays ont été heurtés par des comportements brutaux, ou par les outrances de la diplomatie d’opinion, comme la Turquie et le Mexique"

Le diplomate socialiste Hubert Védrine critique une loi électoraliste et "mettant la France hors-jeu en Turquie"

Le Conseil constitutionnel repousse les ingérences liberticides d'un ethno-nationalisme étranger en France

Le discours éblouissant du ministre des Affaires étrangères Alain Juppé en Turquie, dans la grande tradition de la turcophilie gaulliste

L'amitié franco-turque