mardi 5 juin 2012

L'ONU et le Parlement européen ont-ils "reconnu" officiellement le "génocide arménien" ?

Kévin Haddad et Altay Manço, "Faisabilité d'une intervention en vue de développer des relations intercommunautaires turco-arméniennes en immigration", in Antagonismes et dialogues interculturels. Du constat des polarisations à la construction des cohésions (ouv. col.), Paris, L'Harmattan, 2009, p. 114 :

"Au niveau international, la Sous-commission des droits de l'homme de l'ONU adopta en août 1985 un rapport mentionnant dans son paragraphe 24 le génocide des Arméniens, mais l'aval de la Commission des droits de l'homme de l'ONU demeure en suspens jusqu'à aujourd'hui (Krikorian, 2003).

Au niveau européen, une résolution intitulée « Une solution politique pour la Question arménienne » fut adoptée par le Parlement européen le 18 juin 1987, malgré l'opposition d'une majorité de parlementaires allemands et britanniques et un certain nombre d'abstentions. Celle-ci subordonne l'admission de la Turquie dans l'Union européenne à plusieurs conditions précises, tout en condamnant le terrorisme arménien, et propose d'instituer le 24 avril comme « Journée de souvenir du génocide arménien ». Cette résolution n'a pour l'heure pas été appliquée et les obligations faites à la Turquie sont restées sans effet. Celle-ci est néanmoins évoquée avec une certaine récurrence par des politiques souhaitant légitimer leur hostilité à l'entrée de la Turquie dans l'Union."

Voir également : Un pétard mouillé à la Knesset : la session sur la "reconnaissance" du prétendu "génocide" arménien a été interrompue sous la pression du ministère des Affaires étrangères