mardi 6 novembre 2012

Marne : l'Arménien Artur sous la menace d'une expulsion

Artur l'arménien sera-t-il expulsé ?

Publié le dimanche 04 novembre 2012 à 09H55

CHALONS-EN-CHAMPAGNE (Marne). Avec une maman hospitalisée à Châlons, une sœur placée au foyer de l'enfance de cette même ville, Artur l'Arménien, actuellement en centre de rétention administrative à Metz, sera-t-il expulsé de France ?

C'est, aux yeux de RESF, le réseau éducation sans frontières, un cas humanitaire proche de celui de la famille Gashi qui, depuis janvier dernier, n'a eu de cesse de mobiliser chacun. Emmené en début de semaine de Châlons à Metz et transféré au CRA (centre de rétention administrative), Artur Altunian, 19 ans, est sous la menace d'une expulsion à la suite du rejet de son recours décidée vendredi matin par le tribunal.

Supplique au préfet

Selon, RESF, « la volonté du CRA est de le faire réadmettre en Pologne où il avait premièrement demandé l'asile au sortir de l'Arménie (NDLR : procédure Dublin dont le but est d'éviter les doublons dans les dossiers d'adoption) ». Pour le réseau, la situation est inacceptable pour deux raisons : « La maman d'Artur, hémiplégique, est hospitalisée, handicapée, depuis le 14 septembre à l'hôpital de Châlons, elle ne peut pas marcher. Elle est morte d'inquiétude. La sœur d'Artur, Anni, depuis cette même date est placée au foyer de l'Enfance de cette même ville ». De fait, le jeune homme est donc seul soutien de famille.

Le réseau est une nouvelle fois remonté au front, même si le week-end de la Toussaint n'est pas un moment propice : « Beaucoup de services sont fermés et le personnel fait le pont : Artur a du mal à trouver des soutiens sur place à Metz. Nous travaillons avec lui à distance mais c'est compliqué : il a 24 heures pour déposer un nouveau recours et ne parle hélas, pas très bien français ».

Neuf personnes relogées

Du coup, les membres du réseau ont décidé d'abreuver la préfecture, à toute heure, de coups de fils, de mails, de fax et de marteler ce message : « Nous vous demandons de suspendre l'OQTF (Obligation de quitter le sol français) qui le frappe et d'annuler les procédures d'expulsion en cours ». Ils se disent certains que le préfet de la région Champagne-Ardenne Michel Guillot « saura reconnaître que cette situation humanitaire mérite la plus grande bienveillance ».

Artur Altunian a donc été transféré lundi, le jour où il a été décidé de mettre fin au campement sauvage dans l'enceinte d'une école maternelle désaffectée, propriété de la collectivité municipale située rue Joseph-Servas. Depuis plusieurs semaines, une dizaine de migrants, provenant principalement de Géorgie et d'Arménie, dormaient sous des tentes en attendant le dépôt de dossier de demandeurs d'asile à la préfecture.

A la suite d'une plainte de Benoist Apparu, adjoint et ancien ministre du Logement, et sous la pression de riverains lassés, ils ont été délogés de leurs campements. Ils ont été relogés à Châlons. A l'exception d'Artur…
Source : http://www.lunion.presse.fr/article/marne/artur-larmenien-sera-t-il-expulse