mercredi 20 février 2013

Le Parlement tchèque adopte à l'unanimité une résolution qualifiant le massacre de Khodjali de crime contre l'humanité

Le Parlement tchèque a adopté une résolution condamnant l’Arménie pour un crime contre l’humanité

19.02.2013 By Gulustan

La République tchèque a été le premier État membre de l’Union européenne à condamner officiellement l’Arménie pour les massacres des civils à Khodjali et à reconnaître ces actions comme un crime contre l’humanité.


Le 7 février, le Comité des Relations Internationales de la Chambre des députés de la plus haute instance législative du pays a adopté à l’unanimité le document condamnant l’Arménie d’avoir commis, il y a 21 ans, « le massacre brutal de 613 civils non armés de la ville azerbaïdjanaise de Khodjaly, occupée par les forces militaires arméniennes».

Le document adopté indique, que «la plupart des médias du monde entier ont fait part de ce massacre, et l’organisation «Human Rights Watch / Helsinki » a publié une déclaration, dans laquelle elle a considéré les actions des soldats arméniens contre les civils dans la zone de guerre comme une violation du droit international coutumier».

Le document souligne, que «les gouvernements de nombreux pays ont condamné ce crime contre l’humanité».

Le document adopté souligne également, que « les résolutions 822 (1993), 853 (1993), 874 (1993) et 884 (1993) du Conseil de sécurité de l’ONU appelant à mettre fin à l’occupation des territoires azerbaïdjanais, ne sont toujours pas mis en œuvre. Les résolutions de l’Assemblée Générale des Nations Unies, du Parlement européen, des Assemblées parlementaires du Conseil de l’Europe et de l’OSCE appuient la souveraineté et l’intégrité territoriale de la République d’Azerbaïdjan, notamment du Haut-Karabakh ».

Enfin, le dernier paragraphe de la résolution adoptée à l’unanimité dit: «Le Comité des relations internationales de la Chambre des députés du Parlement de la République tchèque condamne le nettoyage ethnique des civils sans défense, le massacre et le génocide, quel que soit le temps et le lieu où ils avaient été produits. Il appelle à la mise en œuvre cohérente de toutes les résolutions condamnant de tels actes. Dans ce contexte, nous considérons le massacre de Khodjali comme un crime contre l’humanité, et nous le condamnons. Nous célébrons le 21e  anniversaire de cette tragédie et exprimons nos condoléances au peuple azerbaïdjanais».

Ainsi, le Parlement tchèque est la première institution législative de l’Union européenne, condamnant l’Arménie pour les crimes contre l’humanité à Khodjaly! La résolution République tchèque a une fois encore confirmé officiellement sa reconnaissance du Haut-Karabakh en tant qu’une partie intégrante de l’Azerbaïdjan et de l’Arménie comme un envahisseur de ce territoire, coupable d’un crime odieux à Khodjaly.
Source : http://gulustan.info/2013/02/parlement-tcheque/

Voir également : Histoire des Arméniens : élimination de la minorité azérie au Karabagh

Le Sénat colombien reconnaît le massacre de Khodjali comme un génocide

Le Sénat du Mexique qualifie le massacre de Khodjali de génocide

Echec de la manoeuvre du parti ultra-nationaliste Ataka en Bulgarie : le Parlement bulgare ne valide pas les allégations génocidaires arméniennes

Un pétard mouillé à la Knesset : la session sur la "reconnaissance" du prétendu "génocide" arménien a été interrompue sous la pression du ministère des Affaires étrangères

Le Parlement arménien refuse d'entériner les allégations génocidaires ridicules des Grecs pontiques et des Assyro-Chaldéens