mercredi 12 juin 2013

Pompey : 4 mois de prison ferme pour le "recordman" du vol de carburant

12/06/2013 à 09:27 Mis à jour il y a environ 2 heures
L’assécheur de pompe prend 4 mois ferme

Pompey. 5 000 litres de carburant volé en une heure et demie ! C’est ce qui est arrivé dans la soirée du 26 avril dernier à la station-service du Leader Price de Pompey. Selon les enquêteurs, les voleurs ont utilisé une télécommande de maintenance pour débloquer une pompe. Après, il n’y avait plus qu’à se servir. Sans compter, ni payer. Les voleurs ont pris la précaution de masquer une caméra de surveillance avec du papier-alu. Mais un client a donné l’alerte vers 23 h 30.

Il a été intrigué par un jeune homme qui était en train d’utiliser la fameuse pompe déverrouillée et de remplir une cuve de 1.000 litres à l’arrière d’une camionnette.

Le témoin a prévenu les gendarmes. Et une patrouille est allée cueillir le conducteur de la camionnette, un Arménien de 23 ans. En garde à vue et, mardi, devant le tribunal correctionnel de Nancy, il a tout nié en bloc. Il affirme n’avoir aucun lien avec la disparition des 5.000 litres de carburant et le déblocage de la pompe.

Il soutient qu’un copain garagiste lui a prêté sa camionnette et sa carte bancaire pour aller chercher de l’essence en grande quantité. « Interrogé, l’ami garagiste a confirmé », précise l’avocate de la défense, Me Karine Laprévotte.

« J’ai mis sa carte bancaire dans la pompe, j’ai fait le code et je me suis servi », complète le prévenu. Problème : la pompe affichait « hors service » et la carte bancaire ne rentrait pas dedans.
Problème mathématique

Le substitut du procureur, Pierre Jund, ne croit donc pas une seconde à la version du jeune Arménien : « Pour vous, c’est normal de faire le plein d’une citerne en pleine nuit ? » Le prévenu hausse les épaules : « oui ». Le substitut ne lâche pas sa proie : « Et bien, moi, je n’ai jamais vu ça ! Vous n’étiez pas en train de rendre service à un ami mais en train de voler. Et ce n’est pas la première fois. Il y a déjà cinq affaires de vol sur votre casier ». Et de requérir 6 mois de prison ferme.

Révolte de l’avocate de la défense : « Il y a beaucoup trop d’incohérence dans ce dossier ». À commencer, selon Me Laprévotte, par la disparition de 5.000 litres de carburant en une heure et demie : « Ce n’est pas possible. J’ai fait un calcul. Cela prend plus de 8 heures pour y arriver ». Un problème mathématique qui n’a toutefois pas empêché le tribunal de condamner l’assécheur de pompe à 4 mois de prison ferme.

C.G.
Source : http://www.estrepublicain.fr/meurthe-et-moselle/2013/06/12/l-assecheur-de-pompe-prend-4-mois-ferme

Pour rappel : Meurthe-et-Moselle : vol de 5000 litres d'essence