jeudi 15 août 2013

Mauvaise nouvelle pour le régime bananier arménien : visite de Poutine à Bakou

International
Poutine et Aliev saluent la hausse des échanges russo-azerbaïdjanais


17:48 13/08/2013
BAKOU, 13 août - RIA Novosti

Les échanges commerciaux russo-azerbaïdjanais ont augmenté de 47% en 2012, ont déclaré mardi à Bakou les présidents Vladimir Poutine et Ilham Aliev.

"Les relations entre nos pays sont en plein essor: malgré une situation difficile dans l'économie mondiale, nous avons enregistré une hausse des échanges commerciaux de 47% en 2012, c'est un record pour nous", a indiqué M.Poutine, en visite en Azerbaïdjan.

"La Russie reste l'un des partenaires économiques et commerciaux les plus importants de l'Azerbaïdjan, parmi lesquels elle occupe le 2e rang. Les échanges commerciaux russo-azerbaïdjanais sont en hausse et la structure des échanges est très bonne", a ajouté le chef de l'Etat russe.

Ilham Aliev a pour sa part estimé que la visite du président Poutine donnerait une nouvelle impulsion aux relations entre les deux pays.
Source : http://fr.ria.ru/world/20130813/198999233.html
 
Presse russe
Poutine réalise une visite stratégique à Bakou


11:01 14/08/2013
MOSCOU, 14 août - RIA Novosti

Le président russe Vladimir Poutine  a réalisé hier après-midi une brève visite de travail à Bakou, écrit mercredi 14 août le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

L'Azerbaïdjan accordait beaucoup d'importance à cet événement, car la visite a dissipé les rumeurs faisant état de frictions, d'incompréhensions et de problèmes dans les relations intergouvernementales entre Bakou et Moscou.

La délégation russe était plutôt imposante – le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, le ministre de la Défense Sergueï Choïgou, le ministre de l'Energie Alexandre Novak, le ministre des Situations d'urgence Vladimir Poutchkov, le ministre des Transports Maxim Sokolov, le ministre du Développement économique Alexeï Oulioukaev, le directeur général de Rosoboronexport Anatoli Issaïkine, le chef de la délégation russe pour les négociations multilatérales sur la mer Caspienne Igor Bratchikov, le président de Rosneft Igor Setchine et le président de Lukoil Vaguit Alekperov.

La présence aux pourparlers de telles pointures du gouvernement russe, ainsi que les documents bilatéraux destinés à être signés témoignent de l'évolution progressive des relations entre les deux pays.

Par ailleurs, la frégate Daghestan et la corvette Volgodonsk sont entrées dans le port de Bakou à la veille de la visite de Poutine en Azerbaïdjan. Bien qu'on ait annoncé que la présence des navires de la flottille de la mer Caspienne s'inscrivait dans le cadre du développement et du renforcement de la coopération entre les marines des deux pays en mer Caspienne, les analystes locaux ont néanmoins associé cet événement à la visite du président russe en Azerbaïdjan et ont plaisanté en disant que Poutine avait débarqué à Bakou.

Selon les analystes locaux, la visite de Poutine montre que l'Azerbaïdjan représente beaucoup pour la Russie en tant que partenaire. Le député de l'Assemblée nationale et politologue Rassim Moussabekov estime que la délégation de six ministres clés accompagnant Poutine prouve qu'il ne s'agissait pas d'une simple visite démonstrative, mais d'une visite impliquant de sérieuses discussions, la mise au point des relations bilatérales, leur trajectoire et les perspectives à terme.

Quant à la présence au sein de la délégation du ministre de la Défense Sergueï Choïgou, d'après le politologue, "il existe des questions à discuter dans le secteur militaire".

"Il ne s'agit pas uniquement de la coopération militaro-technique. Il est crucial d'évoquer les questions qui pourraient concerner également l'Azerbaïdjan. Par exemple, la situation dans la mer Caspienne, où l'activité militaire s'accroît, le contexte iranien, la situation au Moyen-Orient, et surtout le règlement du conflit du Haut-Karabakh. Il difficile de s'imaginer le règlement de ce conflit en l'absence de la Russie", a déclaré aux journalistes Rassim Moussabekov.

Selon lui, la Russie est préoccupée par la transformation de Bakou en un centre logistique important permettant d'effectuer le transit afghan. C'est la raison pour laquelle Moscou a besoin de solides garanties sur le fait que les troupes américaines ne s'installeront pas ici.
Source : http://fr.ria.ru/presse_russe/20130814/199004113.html

Russia
Russia-Azerbaijan Arms Trade Worth $4Bln – Aliyev

22:23 13/08/2013

BAKU, August 13 (RIA Novosti) – Azerbaijani President Ilham Aliyev said Tuesday that his country’s defense industry collaboration with Russia is worth $4 billion and keeps growing.

After talks with Russian President Vladimir Putin, Aliyev said he hopes that the collaboration, which “is showing a growth trend,” will continue.

Azerbaijan is among the top buyers of Russian arms and other military equipment, which, Aliyev said, is considered the best in the world.
Source : http://en.rian.ru/russia/20130813/182748495/Russia-Azerbaijan-Arms-Trade-Worth-4Bln--Aliyev.html

Voir également : La politique de russification d'Alexandre III et les Arméniens du Caucase
  
La brusque et courte phase anti-russe du nationalisme arménien

Une parenthèse dans l'histoire du nationalisme révolutionnaire arménien : la résistance du Hintchak et de la FRA-Dachnak à la politique de russification inaugurée par Alexandre III
 
En Géorgie, le débile Sarkozy donne des leçons à la Russie (après la Turquie), et contribue ainsi à l'isolement de son "ami" le tyranneau arménien Sarkissian

Isolé, le régime bananier arménien se voit proposer un débouché... par les islamistes iraniens

Isolement régional du régime bananier arménien : Wikileaks révèle la nature exécrable des relations arméno-géorgiennes