vendredi 13 septembre 2013

Strasbourg : 12 interpellations pour escroquerie aux voitures brûlées

Faits divers. Escroquerie aux voitures brûlées: 12 interpellations à Strasbourg

Douze escrocs présumés, soupçonnés d’avoir organisé une série d’incendies volontaires de voitures pour toucher des primes d’assurance, ont été interpellés mardi à Strasbourg, après une première vague d’arrestations en juin


Les mis en cause, âgés de 26 à 51 ans et originaires d’Arménie ou de Tchétchénie, ont été placés en garde à vue. Trois autres suspects sont encore en fuite, et d’autres interpellations pourraient suivre, selon cette source.

L’opération de mardi a par ailleurs permis de saisir quelque 1.200 paquets de cigarettes de contrebande.
Une recrudescence d’incendies de voitures, constatée depuis juin 2012 dans des quartiers sensibles de Hautepierre et Cronenbourg ainsi que de quelques communes limitrophes de Strasbourg, avait mis la puce à l’oreille des policiers de la sécurité publique du Bas-Rhin, selon une source proche de l’enquête.
Le mode opératoire était souvent le même: les suspects, issus des communautés arménienne, géorgienne et tchétchène, achetaient à bon prix des voitures de grosse cylindrée accidentées ou avec un fort kilométrage au compteur, en France ou en Allemagne.
Leur état réel était dissimulé au moment de la conclusion du contrat d’assurance, et les voitures étaient ensuite incendiées, ou pouvaient faire l’objet de fausses déclarations d’accident de la circulation, afin de toucher les primes d’assurance.
Au total, 45 voitures suspectes auraient ainsi été détruites et remboursées au prix fort, mais en comptant les propagations de feux, ce sont 74 voitures qui ont brûlé.
En juin, six personnes avaient déjà été interpellées dans le cadre du même dossier. «Ce type d’affaires fausse les statistiques des voitures brûlées, qui sont retenues comme un indicateur des violences urbaines de la police», avait alors observé une source proche du dossier.
En mars, des escroqueries similaires avaient été découvertes par les policiers nantais.
Source : http://www.leprogres.fr/france-monde/2013/09/10/escroquerie-aux-voitures-brulees-12-interpellations-a-strasbourg