mercredi 16 octobre 2013

Khatchik et Leonarda : deux poids, deux mesures dans l'"indignation" politico-médiatique ?

Affaire Leonarda : Daniel Vaillant soulève le cas d'un lycéen arménien

Publié le 16.10.2013, 18h04 | Mise à jour : 18h28

En pleine affaire Leonarda, le député-maire PS du XVIIIe arrondissement de Paris, Daniel Vaillant, a rendu public mercredi un courrier à Manuel Valls dans lequel il demande au ministre de l'Intérieur de «réétudier le dossier» d'un lycéen arménien expulsé le week-end dernier. Agé de 19 ans, Khatchik Khachatryan, scolarisé au lycée professionnel Camille-Jenatzy, dans le XVIIIe, a été expulsé samedi 12 octobre vers l'Arménie. Par solidarité, plusieurs centaines de lycéens parisiens ont manifesté mercredi devant le rectorat de Paris (XXe), à l'appel notamment du syndicat lycéen Fidl et du Réseau éducation sans frontières (RESF).

Dans son courrier daté du 16 octobre, Daniel Vaillant, qui fut ministre de l'Intérieur de Lionel Jospin entre 2000 et 2002, sollicite l'intervention de Manuel Valls «afin que son dossier soit réétudié pour savoir s'il est possible d'envisager son retour en France» pour la fin de sa scolarité. L'élu parisien explique que ce jeune Arménien se trouvait en France au moment de ses 18 ans et qu'il n'a donc pas effectué son service militaire dans son pays «comme il aurait dû» à cet âge-là. «Il serait donc sous le coup d'une législation sévère avec les déserteurs dans son pays d'origine (plusieurs années de prison)», ajoute Daniel Vaillant.

En Arménie, la prison l'attend

Selon RESF, le lycéen a été incarcéré à son arrivée en Arménie avant d'être relâché.
Et il devrait être enrôlé, pour effectuer son service militaire, début novembre.
Khatchik Khachatryan est le cinquième jeune majeur scolarisé à être expulsé depuis l'arrivée de la gauche au pouvoir au printemps 2012, affirme RESF.

Selon les éléments fournis par Daniel Vaillant, il est arrivé en France avec ses parents et sa sœur en février 2011. Leurs demandes d'asile politique ont été rejetées en mars 2012, décision confirmée en janvier 2013 après un recours administratif. Le cas du jeune Arménien suscitait l'émotion mercredi, alors que la décision d'expulser une collégienne rom kosovare avec sa famille a littéralement embrasé la classe politique depuis mardi soir, une partie de la gauche s'en prenant avec virulence à Manuel Valls.

LeParisien.fr
Source : http://www.leparisien.fr/politique/affaire-leonarda-daniel-vaillant-souleve-le-cas-d-un-lyceen-armenien-16-10-2013-3231323.php

Voir également : Expulsion imminente du lycéen Khatchit Khachatryan

Soutien à la "cause" tsigane : certains devraient relire leurs "classiques"