dimanche 20 octobre 2013

L'historien allemand Götz Aly face à la question arménienne

Götz Aly, "Armenier, Türken und Europäer", Berliner-zeitung.de, 9 mars 2010 :

"Le nationalisme arménien était agressif et visait à détacher de vastes territoires turcs. Il a bénéficié pendant des décennies des contacts, des ressources militaires et financières des gouvernements britannique et russe dans le but de continuer à humilier et détruire l'Empire ottoman. L'"homme malade de l'Europe" proverbial a été intentionnellement affaibli afin de partager les débris territoriaux entre Londres, Moscou, Paris et Rome, entre Athènes, Vienne et Sofia. Incités par les grandes puissances européennes, les mouvements nationaux des Grecs, des Arméniens, des Serbes et des Bulgares se sont accompagnés au début du 20e siècle de centaines de massacres massifs d'hommes, femmes et enfants musulmans. Tout cela faisait partie du programme politique des Européens, toujours caché par l'impérialisme "chrétien". Ce sombre chapitre doit être rappelé aujourd'hui pour éclairer historiquement le génocide de 1915 perpétré contre les Arméniens. Bien sûr, cela comprend également la responsabilité des Empires allemand et habsbourgien, avec l'alliance militaire illustrée par d'innombrables conseillers militaires qui étaient en Turquie en 1915. Le gouvernement turc a promis d'organiser une commission conjointe d'historiens pour toutes les archives disponibles. Le gouvernement arménien rejette cette commission dès maintenant, affirmant qu'il s'agit d'un "piège turc". C'est malhonnête. Surtout, les historiens russes, britanniques, français et allemands participeraient et les archives de leurs pays seraient ainsi ouvertes. Les Turcs d'aujourd'hui devraient finalement se poser la question de la responsabilité historique dans le meurtre de masse des Arméniens. Mais l'amnésie historique et l'injustice contre la Turquie sont patentes, si l'Europe agit encore aujourd'hui comme si elle n'avait rien à voir avec les causes qui ont conduit au génocide de 1915."


On notera que Götz Aly, dont l'oeuvre est très supérieure à ce que pondent bien des enfonceurs de portes ouvertes et autres "spécialistes" frileux qui encombrent les élites françaises (tout en se prétendant pertinents et originaux), n'a pas hésité à participer à une conférence aux côtés de Justin McCarthy : http://www.youtube.com/watch?v=ag0JOvJcvWE

Du même auteur : Seconde Guerre mondiale : les lourdes responsabilités de l'administration grecque dans la déportation des Juifs de Salonique et la spoliation de leurs biens