jeudi 21 novembre 2013

Criminalité arméno-géorgienne : le rapport qui accuse

"Les voleurs d’élite géorgiens

“Fortement structurées, hiérarchisées sur un modèle pyramidal selon un fonctionnement quasi militaire, les organisations russophones sont contrôlées par la bratva ou ‘fraternité criminelle’ dominée par la caste des ‘voleurs dans la loi’ (vory-v-zakone), une élite cooptée au cours de cérémonials et soumise à un code d’honneur strict. Le milieu criminel russe a adopté des tatouages exclusifs, véritables curriculum vitæ sur le rang, les spécialités et le parcours criminel de son titulaire […].”

Au sein de ces mafias, les organisations géorgiennes “se sont solidement implantées sur le territoire national où de multiples équipes de voleurs développent une délinquance de proximité sérielle qui, par son ampleur, est une source de revenus importante. Selon la gendarmerie, les transferts de fonds hebdomadaires au départ de la France seraient de plusieurs dizaines de milliers d’euros. Une équipe, de 4 ou 5 individus, est en mesure de perpétrer journellement une dizaine de vols par effraction.

Le 4 juin 2013, un vaste coup de filet initié par la DIPJ [direction interrégionale de la police judiciaire, NDLR] de Bordeaux permettait l’interpellation de 44 mafieux caucasiens (essentiellement géorgiens) et de son leader, le ‘voleur dans la loi’ Artur Y. Il était démontré l’existence d’une organisation criminelle transnationale structurée animée par un chef reconnu, secondé par des superviseurs régionaux à la tête de multiples équipes de délinquants sériels. En novembre 2011 et février 2012, la gendarmerie interpellait en Midi-Pyrénées 32 Caucasiens (Arméniens, Géorgiens, Russes) membres d’une organisation criminelle soupçonnée de centaines de cambriolages, avec des filières de recels vers la Belgique et la Géorgie par conteneurs via Anvers et Fos-sur-Mer.”

Les organisations géorgiennes ont considérablement renforcé leurs structures en France depuis 2005, en recrutant des centaines d’hommes de main dans les rangs des migrants, en cons tante augmentation."

Source : http://www.valeursactuelles.com/criminalit%C3%A9-rapport-qui-accuse20131120.html

Voir également : Le gangstérisme arménien, une sordide réalité de la France actuelle

Arméniens et mafias étrangères en France : un état des lieux par Dimitri Zoulas

Arméniens et autres mafias en France : un phénomène inquiétant

Gangstérisme géorgien : "Le rôle de receleurs est souvent tenu par des criminels arméniens" (Stéphane Quéré, criminologue)

Rennes : démantèlement d'un réseau de malfaiteurs arméniens

Aveyron et Sud-Ouest : démantèlement d'un réseau de cambrioleurs arméniens et "géorgiens"

Gers : l'incroyable butin de la bande organisée de cambrioleurs arméno-géorgiens

Paris : qui sont les nouveaux cambrioleurs ?

Paris : encore un receleur arménien impliqué dans un réseau de cambrioleurs

Mafia "géorgienne" en Aquitaine : arrestation du parrain d'un réseau russo-arménien

Oissel : 194 objets volés, découverts dans la chambre d'un cambrioleur