mardi 28 janvier 2014

La lutte policière contre les cambriolages à Lyon

Cambriolages en baisse de 7% à Lyon en janvier
Par Lucie Blanchard
Imprimer l'article Agrandir la taille du texte Diminuer la taille du texte
Publié le 27/01/2014  à 17:43

Relevés d'empreintes, groupe spécialisé dans la traque des réseaux venus des pays de l'Est, le plan anti-cambriolage mis en place à l'automne dans le Rhône commence à porter ses fruits. Le préfet annonce - 7% de cambriolages dans le Rhône au mois de janvier.

Les cambriolages, on en a beaucoup parlé la semaine dernière avec la publication des chiffres de l'observatoire national. Ils sont en hausse de 6,4% en 2013 en zone police et de 4,7% en zone gendarmerie, en France par rapport à 2012. Les vol de bijoux en or en particulier sont en hausse dans les résidences principales. Ils s'écoulent particulièrement bien à en juger par le nombre de revendeurs qui ouvrent leurs portes en ville ces derniers mois.

Dans les départements urbains, l'augmentation est encore plus forte, comme dans le Rhône, où le nombre de cambriolages est en hausse de 26% en 2013 par rapport à 2012. "Les neuf arrondissements lyonnais sont particulièrement touchés" reconnaît Albert Doutre, directeur départemental de la sécurité publique. "L'Ouest lyonnais et une partie du val de Saône également", affirme Xavier Guimard, Commandant du groupement de gendarmerie départementale du Rhône.

Mais les forces de police et de gendarmerie, alliées au Parquet, ont réagi à l'automne. Elles ont mis en place un plan de lutte contre les cambriolages qui commence à porter ses fruits, avec 7% de baisse du nombre de faits au mois de janvier. La recette consiste à systématiser les relevés d'empreintes génétiques et papillaires, en lien avec la police technique et scientifique. 18 000 traces ont ainsi été recueillies l'année dernière qui permettent de confondre les auteurs, y compris plusieurs mois après. Elles ont aussi créé un groupe spécialisé dans la traque des réseaux de cambrioleurs venus des pays de l'Est. En 2012, en effet, les cambrioleurs interpellés étaient pour 25% d'entre eux originaires des pays d'Europe centrale et de l'Est, Tchétchènes, Georgiens, Roumains et Arméniens. Une mafia que la police lyonnaise essaie d'interpeller en collaboration avec les forces de l'ordre des pays d'origine.

Enfin, les forces de police distribuent aussi des formations gratuites, en lien avec la Chambre de commerce et d'industrie de Villefranche-sur-Saône et Lyon, pour aider les commerçants et les industriels à se prémunir contre les cambriolages. Elles invitent enfin les citoyens à appeler le 17, au cas où ils assisteraient à un phénomène hors du commun dans leur voisinage.
Source : http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon/Actualite/Actualites/Securite/Cambriolages-en-baisse-de-7-a-Lyon-en-janvier