mercredi 5 mars 2014

Le problème des mariages précoces chez les Arméniens du Liban

"Au Liban, l'âge requis pour la conclusion du mariage est de dix-huit ans pour le jeune homme et de dix-sept ans pour la jeune fille, des autorisations pouvant toutefois être données à partir de douze et neuf ans, respectivement, selon les communautés.
« Il n'y a pas d'âge minimum pour le mariage s'appliquant à tous les jeunes Libanais, car les lois sur le statut personnel définissent l'âge minimum, peut-on lire dans un rapport de l'Unicef sur le Liban. Dans le 3e rapport périodique libanais de la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes (en anglais Convention on the Elimination of All Forms of Discrimination Against Women, CEDAW), sont listés les âges pour le mariage des garçons et des filles appartenant à 10 groupes religieux différents. Tous ces groupes permettent le mariage des filles de moins de 18 ans. Au sein des communautés chiite et sunnite, le mariage de filles de 9 ans peut être autorisé, même s'il n'est plus habituel que des filles si jeunes soient mariées. Au sein de la communauté juive, les filles peuvent se marier à partir de 12,5 ans, chez les syriens-orthodoxes et les arméniens-orthodoxes, à partir de 14 ans. Pour les garçons, la plupart des religions s'accordent sur un âge minimum de 18 ans, mais un mariage plus jeune peut être autorisé au sein de la plupart des groupes », peut-on lire dans un rapport de l'Unicef sur le Liban."

Source : http://www.lorientlejour.com/article/857011/lancement-dune-campagne-au-liban-contre-le-mariage-precoce.html

Voir également : Les coutumes matrimoniales des Arméniens

Le communautarisme diasporique arménien : endogamie, mariages arrangés, auto-ghettoïsation

Le crime d'honneur, une tradition arménienne ?

France : les crimes d'honneur au sein de la première génération d'immigrés arméniens

Marseille : retour sur un crime d'honneur arménien symptomatique

Le crime d'honneur, une tradition méconnue des chrétiens d'Orient