mercredi 5 mars 2014

Suisse : Oskar Freysinger fait fi des désidératas du lobby arménien (une leçon pour Peillon)

"Freysinger relativise le génocide arménien
Droits de l'homme


Le conseiller d'Etat valaisan Oskar Freysinger a accordé une interview à un journal turc. Le président d'honneur de l'Association Suisse-Arménie qualifie les propos du Valaisan d'«irresponsables».

Mis à jour à 16h16

Dans cette interview publiée en anglais le 15 janvier dans le journal «Aydinlik», Oskar Freysinger déclare à propos du massacre: «Peut-être a-t-il eu lieu, peut-être pas. Cela doit pouvoir être débattu de manière ouverte».


Plus loin, le conseiller d'Etat en charge de l'éducation se déclare opposé à ce que le génocide arménien soit enseigné à l'école, ce d'autant plus que les historiens ne sont pas d'accord entre eux, dit-il.

Le conseiller national UDC a, semble-t-il, changé d'avis sur la question.
En 2003, il faisait en effet partie des signataires d'une pétition en faveur de la reconnaissance du génocide contre le peuple arménien, a rappelé mercredi le portail d'informations «Tagesanzeiger.ch/newsnet».

Oskar Freysinger était interrogé dans le cadre d'un jugement de la Cour européenne des droits de l'homme concernant le nationaliste turc Dogu Perinçek. Ce dernier nie le génocide arménien.


Liberté d'expression

En 2007, le Turc a été condamné en Suisse pour discrimination raciale, une décision contre laquelle Dogu Perinçek a fait recours à Strasbourg. La Cour lui a finalement donné raison fin décembre, estimant que la Suisse avait violé le droit à la liberté d'expression.

La Suisse a jusqu'au 17 mars pour faire valoir son droit de recours. Mercredi, aucune décision en ce sens n'avait encore été prise, a indiqué l'Office fédéral de la justice.

Dans l'interview au journal turc, Oskar Freysinger salue la décision de la Cour de Strasbourg. «Aydinlik» n'est pas n'importe quel journal, selon Sarkis Shahinian, président d'honneur de l'Association Suisse-Arménie. Il s'agit de la feuille du parti des travailleurs de Turquie, dont Dogu Perinçek est le président."

Source : http://www.lematin.ch/suisse/Freysinger-relativise-le-genocide-armenien/story/16869503

Pour rappel : Suisse : le parti UDC approuve la décision de la CEDH

Suisse : Christoph Blocher (parti UDC) contre une loi communautariste et turcophobe

Projet de monument "mémoriel" à Genève : l'opposition à Remy Pagani s'organise