samedi 26 avril 2014

Facebook : l'inénarrable Charles V. semble "incapable" d'empêcher ou même de contredire une nouvelle logorrhée conspirationniste et judéophobe de la part de sa "fanbase" en état de transe




Après y avoir tardivement "purgé" un appel au meurtre antisémite que nous avions signalé (sans, évidemment, un mot d'excuse ou même d'explication de sa part), l'agitateur nationaliste arménien Charles V. a fait "remonter" ce fil sur son mur, en postant un lien enchaînant les extrapolations oiseuses (à défaut de répondre sur le fond). Las, cela a immédiatement excité la haine hystérique de ses contacts.

MM. Nora, Lewis et Daniel sont une nouvelle fois furieusement attaqués, cette fois par un certain Artin S. qui fait un sous-entendu appuyé à propos des théories fumeuses sur le "complot judéo-maçonnique" qui serait soi-disant à la source du "génocide arménien".

Ensuite, un certain Amilcar (sans doute de nationalité guatémaltèque) s'en prend spécifiquement à Bernard Lewis, en affirmant en espagnol : "Que peut-on attendre de Bernard Lewis, un sioniste israélien qui hait les Palestiniens."



Commentaire logiquement "liké" par l'auteure de l'appel au meurtre, à savoir Jacqueline A. désormais rebaptisée Takouhi D. !

Outre qu'il est de nationalité britannique et américaine, M. Lewis a pris position pendant des décennies en faveur des négociations entre Israéliens et Palestiniens.

C'est donc au moins la troisième fois (en deux ans) que Charles V. observe une attitude apathique ou complaisante devant des déclarations antisémites violentes sur Facebook. En effet, rappelons qu'il avait été déjà, sur un autre mur, d'une mollesse consternante en face de tels propos, y opposant des "contre-arguments" superficiels puis s'y ralliant sur le fond ("sont tous juifs" (sic)).

Tous ces faits désolants sont bien caractéristiques de l'ambiance au sein des milieux activistes arméniens et "pro-arméniens" : d'un côté de "beaux parleurs" qui se targuent de "moralité humaniste" devant un public non-averti, de l'autre des soutiens qui baignent dans un brouillard complotiste et viscéralement haineux (sans que les premiers ne tentent évidemment de les en faire sortir).

Voir également : La propagande nationaliste arménienne sur le réseau social Facebook : de la turcophobie à l'antisémitisme (sa forme mortifère incluse), il n'y a qu'un pas, allégrement franchi par ces excités potentiellement dangereux

L'antisémitisme arménien : quelques pistes à explorer

Intéressant : les affiches nationalistes arméniennes à Marseille