vendredi 25 avril 2014

Pathos sélectif sur les massacres arméniens : les constatations éclairées de Rinaldo Tomaselli

"Rinaldo Tomaselli Bon, la Turquie ne reconnait pas le caractère génocidaire des massacres de 1915. Soit, mais cela ne change pas grand-chose au fait que les massacres (reconnus par la Turquie) ont bien eu lieu. Moi, ce qui m’intrigue, c’est surtout pourquoi le sujet passionne tant les Français et autres Européens de l’Ouest. La population oubykh a complètement été exterminée par les Russes en 1864. La capitale de l’Oubykhie était Sotchi. Pendant les JO, avant et après, aucun média occidental n’a fait mention de ce génocide. Dans cette région du Caucase-Proche-Orient, il y a eu une quinzaine de génocides entre 1864 et 1943, sans qu’aucun pays ne songe a inscrire l’un deux dans sa Constitution, a l’exception notable des Arméniens. « Reconnaitre » un génocide en l’inscrivant dans sa Constitution (comme l’a fait la France pour les Arméniens), devrait automatiquement entrainer la « reconnaissance » des autres génocides. C’est le sens même de la justice, de l’honnêteté et de l’ethnique [éthique]…. Valeurs qui décidément ne sont pas celles des pays qui veulent faire pression sur la Turquie pour que celle-ci reconnaisse non seulement les massacres d’Arméniens (chose faite depuis les années 1920, avec jugements et condamnations a mort), mais aussi le caractère génocidaire de ces massacres.
Hier, à 07:58 · J’aime · 6"

Source : https://www.facebook.com/groups/37680071450/?fref=ts

Voir également : L'épuration générale des minorités ethniques en Arménie

Le rejet des Hemşinli (Hémichis), Arméniens islamisés, par le nationalisme arménien