mercredi 30 avril 2014

Recep Tayyip Erdoğan demande au régime bananier arménien de se confronter avec courage à l'histoire arménienne

"François Hollande a affirmé jeudi que les condoléances du Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, 99 ans après le génocide arménien, constituaient «une évolution» mais n’étaient pas suffisantes.

«C’est un mot qu’il faut entendre mais qui ne peut pas encore suffire», a déclaré M. Hollande à Paris lors des commémorations du génocide. (...)

A l’issue de la cérémonie, certains, en majorité des jeunes brandissant des drapeaux arméniens, ont manifesté en criant «Turquie assassins, Turquie réparation» et lancé des fumigènes."

Source : http://www.liberation.fr/societe/2014/04/24/genocide-armenien-hollande-note-une-evolution-de-la-turquie-mais-qui-ne-suffit-pas_1004023

"Dans son discours hebdomadaire au Parlement mardi, M. Erdogan est revenu sur le sujet, exhortant l'Arménie à «faire preuve du même courage» que la Turquie.

«La confrontation avec l'histoire et ses réalités n'est pas un devoir qui incombe uniquement à la République de Turquie», a-t-il affirmé."

Source : http://www.lapresse.ca/international/europe/201404/29/01-4761940-armenie-les-massacres-de-1915-netaient-pas-un-genocide-dit-erdogan.php

Voir également : Recep Tayyip Erdoğan contre la "hiérarchisation des souffrances"

La population turque confrontée à la négation obstinée des massacres de Turcs et d'autres musulmans, perpétrés par les ethno-nationalistes arméniens

Halil Berktay et les tabous de l'historiographie nationaliste arménienne

Arménie : le "travail de mémoire" est très loin d'être fait

Histoire des Arméniens dans le Caucase : un bilan du nationalisme épurateur arménien jusqu'en 1921

Histoire des Arméniens dans le Caucase : le déchaînement de la violence nationaliste arménienne à l'occasion de la décomposition soviétique

Achot Bleyan : la voie tracée par un esprit libre