lundi 26 mai 2014

Européennes : le fiasco de Vincent Peillon dans le Sud-Est

"Avec un Front de gauche à 6,6 % et une liste Nouvelle Donne qui atteint les 3,1 %, le total gauche s'avère famélique, qui plafonne à 33,1 %. Deux ans après son élection, pour François Hollande, cette donnée est particulièrement inquiétante. D'autant que le président, fin connaisseur de sa carte électorale, pourra apprécier à leur juste valeur la faiblesse des scores obtenus par certaines figures du parti, comme Vincent Peillon, qui plafonne à 12 % dans le Sud-Est."

Source : http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/05/25/la-gauche-laminee-le-ps-au-plus-bas_4425562_823448.html

Pour rappel, le discours vociférant et historiquement inepte de Peillon (le 24 avril 2013), devant un parterre d'ultras du nationalisme arménien (le dachnak Mourad Papazian et l'ex-ASALA Ara Toranian à ses côtés) :



Voir également : Vincent Peillon (très proche du CCAF) au Parlement européen : un bilan médiocre (aux frais du contribuable)

Le peuple de Carmaux a rappelé à François Hollande qu'il n'avait rien à voir avec Jean Jaurès

François Hollande et l'Histoire : les perles d'un cancre

"Cohérence", "nuance" et "exactitude" chez Nicolas Sarkozy, "fin connaisseur" de l'histoire de France, comme de celle de la Turquie

"Génocide arménien" : la parole aux historiens turcologues et islamologues

"Génocide arménien" : connaître les thèses contradictoires en présence

Entretien avec François Georgeon : révélation sur une manipulation éhontée de la part d'Hachette