samedi 3 mai 2014

La RSS d'Arménie en 1990 : l'approvisionnement matériel de base passait par Kars

Jean Kehayan, "Caucase : Espoir turc pour l'Arménie", Le Monde, 10 novembre 1990 :

"En Arménie, la population qui a voté pour les indépendantistes est consciente que les communistes préparent leur revanche. Lorsqu'il n'y aura plus d'énergie et plus rien à manger, on songera avec nostalgie à l'époque coloniale où le minimum vital existait. C'est le calcul des politiciens qui font le jeu de Moscou et qui encouragent tous les trafiquants chargés d'affamer le pays en organisant un marché noir et le sabotage à l'échelle de toute une nation.

Il n'est que de regarder une carte. Si l'Arménie veut sortir de l'orbite de Moscou, elle n'a qu'une issue, renouer les liens politiques et économiques avec Ankara. Déjà l'été dernier, le savon, la lessive et même les allumettes passaient par Kars pour alimenter Erevan, la capitale de type tiers-mondiste où s'entassent un million et demi de personnes, soit la moitié de la population totale du pays."

Voir également : La politique arménienne des Jeunes-Turcs et des kémalistes

Finissons-en avec un mythe misérabiliste arménien : le pseudo-blocus turc ne saurait expliquer la pauvreté de l'Arménie