mardi 9 décembre 2014

Le président israélien Reuven Rivlin a décidé de ne plus soutenir la campagne en faveur de la "reconnaissance" du "génocide" arménien

i24news
Publié 05 Décembre 2014
20:56

Rivlin fait marche arrière sur la reconnaissance du génocide arménien


Le président israélien a décidé de ne plus soutenir la campagne appelant Israël à reconnaitre les massacres

Le président israélien Reuven Rivlin, autrefois ardent défenseur de la reconnaissance par Israël du génocide arménien, a décidé de ne pas signer une pétition annuelle appelant Jérusalem à reconnaître officiellement le caractère génocidaire des massacres perpétrés par les Turcs contre les Arméniens au début du 20è siècle, a rapporté la chaine israélienne Arutz 10 jeudi soir.

Les responsables de la pétition ont été surpris par le changement de position de Rivlin, indique Arutz 10 qui estime que ce retournement est dû à la nouvelle fonction de président de l'Etat d'Israël de celui qu'on appelle "Ruby".

Selon Arutz 10, le président israélien a changé sa position sur cette question sensible afin de ne pas nuire davantage aux relations déjà très tendues entre Israël et la Turquie.


Pourtant Rivlin a dans le passé encouragé à maintes reprises les députés israéliens à rejeter la position israélienne qui était de ne pas reconnaître le génocide.

"Je suis conscient qu'il s'agit d'une question sensible, mais je ne cherche pas à blâmer la Turquie moderne", déclarait Rivlin l'année dernière, alors qu'il était encore membre du parlement israélien (Knesset).

"Je suis sûr que la Turquie sera un allié. Je pense qu'une solution doit être trouvée, mais il est impensable que la Knesset ignore cette tragédie", affirmait-il.

"Nous exigeons que les gens ne nient pas la Shoah, nous ne pouvons donc pas ignorer la tragédie d'une autre nation," ajoutait-il encore.

Israël a évité de reconnaitre officiellement le génocide arménien pendant des années, de peur de tendre les relations diplomatiques avec la Turquie.

Ankara était le plus proche allié de Jérusalem dans le monde musulman jusqu'à ce que les liens se détériorent avec l'arrivée au pouvoir de Recep Tayyip Erdogan qui soutient ouvertement le Hamas et qui a multiplié les déclarations virulentes contre Israël.

Le 100e anniversaire du génocide arménien sera célébré le 24 avril 2015.

C'est à cette qu'en 1915, le gouvernement jeunes-turcs ordonnait la déportation vers la province ottomane de Syrie de centaines de milliers d’Arméniens accusés de collaborer avec l’ennemi russe.

Cette journée est commémorée dans le monde entier par la diaspora arménienne.

Selon les Arméniens, 1,5 million des leurs furent tués lors des persécutions et déportations. La Turquie reconnait des massacres qui ont coûté la vie à 300.000 personnes, tout en refusant le caractère génocidaire des événements reconnu par de nombreux pays, dont la France.
Source : http://www.i24news.tv/fr/actu/international/moyen-orient/53489-141205-rivlin-fait-marche-arriere-sur-la-reconnaissance-du-genocide-armenien

Voir également : Un pétard mouillé à la Knesset : la session sur la "reconnaissance" du prétendu "génocide" arménien a été interrompue sous la pression du ministère des Affaires étrangères

L'Arménie, un pays accusé (non sans raison) d'antisémitisme

Le lobby arménien est puissant aux Etats-Unis, en dépit de son soutien à l'Iran, et de son opposition à Israël et à l'Azerbaïdjan

Une première : visite du ministre des Affaires étrangères de la Chypre turque (RTCN) en Israël

Une première : la visite du ministre de la Défense israélien en Azerbaïdjan

"L'Azerbaïdjan compte sur la puissance d'Israël, non seulement pour repousser l'ingérence iranienne, mais aussi pour prendre l'ascendant sur son voisin et ennemi arménien." (Philippe Kalfayan)

Mauvaise nouvelle pour Erevan : accord israélo-azéri sur la fourniture d'un matériel militaire d'un montant d'un milliard et demi de dollars

Mauvaise nouvelle pour Erevan : 60 drones israéliens pour l'Azerbaïdjan

Mauvaise nouvelle pour Erevan : l'Azerbaïdjan obtient des drones israéliens sous licence

Mauvaise nouvelle pour Erevan : les relations entre l'Azerbaïdjan et Israël sont toujours au beau fixe

Israël : Danny Ayalon et Avigdor Lieberman contre la "reconnaissance" du prétendu génocide arménien

Avigdor Lieberman exprime son opposition à la criminalisation de la "négation" du prétendu "génocide" arménien

L'Arménie et la carte de l'islamisme iranien

Liban : les islamistes chiites du Amal-Hezbollah et la commémoration du "génocide arménien"

Liban : deux Arméniens dans le nouveau gouvernement mis en place sous la pression du Hezbollah ?

L'Université d'Arménie accorde un doctorat honorifique au chef du Amal, mouvement islamiste libanais

Le discours anti-israélien du dirigeant libanais Nabih Berri (chef du mouvement islamiste chiite Amal) applaudi par les députés du Parlement arménien

Les Arméniens et la République islamique d'Iran

Le régime des Assad déstabilisé en Syrie : un rappel des compromissions de la FRA-Dachnak, de l'ASALA et du régime arménien

L'antiracisme de la FRA-Dachnak

Wikileaks révèle la prégnance du complotisme antisémite et antimaçonnique sur la scène politique arménienne en 2008 et plus particulièrement dans les médias pro-gouvernementaux