vendredi 24 avril 2015

24 avril 1989 : une commémoration sous le portrait de Khomeini

"Le massacre des Arméniens en 1915 a été commémoré à Erevan et... à Téhéran", Le Monde, 26 avril 1989 :
Venant de toute l'Arménie, un million et demi de personnes (selon l'agence soviétique Tass) se sont rendues, le lundi 24 avril, au monument au génocide d'Erevan pour la journée traditionnelle de commémoration du massacre des Arméniens par les Turcs en 1915. Pour la première fois, cette journée avait été déclaré fériée par les autorités. Selon des habitants joints par téléphone, un cortège de cinquante mille manifestants s'était formé dans la matinée avec, à sa tête, quatorze personnes revêtues de costumes de prisonniers pour symboliser les onze membres du comité Karabakh et les trois autres militants nationalistes détenus au secret à Moscou depuis le mois de janvier.

A Paris, l'Association de solidarité franco-arménienne a une nouvelle fois protesté, lundi, contre le refus du gouvernement de prendre à son compte la dénomination de génocide pour les massacres de 1915. Elle a, en outre, rendu public un appel de plusieurs intellectuels français en faveur des membres du comité Karabakh.

Le massacre de 1915 a également été commémoré... à Téhéran, sous la bénédiction des mollahs. Plusieurs milliers d'Arméniens d'Iran se sont rassemblés sous des grands portraits de Khomeiny et des banderoles dénonçant "le régime fasciste turc". Une polémique a récemment opposé l'Iran et la Turquie, où le laïcisme est de rigueur, à propos du port du voile pour les femmes dans les universités.

Voir également : Les Arméniens et la République islamique d'Iran

L'antiracisme de la FRA-Dachnak

L'"antisionisme" de la mouvance ASALA

Liban : les islamistes chiites du Amal-Hezbollah et la commémoration du "génocide arménien"

L'Université d'Arménie accorde un doctorat honorifique au chef du Amal, mouvement islamiste libanais

Le discours anti-israélien du dirigeant libanais Nabih Berri (chef du mouvement islamiste chiite Amal) applaudi par les députés du Parlement arménien
  
L'antisémitisme arménien : quelques pistes à explorer