lundi 6 juin 2016

L'historien allemand Hilmar Kaiser est-il un "négationniste" (sic) ?

Hannibal Travis, "Constructing the "Armenian Genocide" : How Scholars Unremembered the Assyrian and Greek Genocides in the Ottoman Empire", in Hidden Genocides : Power, Knowledge, Memory, New Brunswick, Rutgers University Press, 2013, p. 191, note 41 :

"Hilmar Kaiser refers to an anti-Armenian “genocide” but to anti-Greek and anti-Nestorian/Syrian “demographic policies,” as if the mass killings of Greeks and Assyrians had been either unplanned or part of ordinary demographic planning. Hilmar Kaiser, “Genocide at the Twilight of the Ottoman Empire,” in The Oxford Handbook of Genocide Studies, ed. Donald Bloxham and A. Dirk Moses (Oxford: Oxford University Press, 2010), 365–384."

Ce qui induit un désaccord de fond entre cet historien et les députés ayant voté la résolution au Bundestag ("génocide des Arméniens et d'autres minorités chrétiennes").

Voir également : Hilmar Kaiser et le "négationniste" Yusuf Halaçoğlu : le respect mutuel entre deux historiens faisant un travail d'archives

Les historiens Fikret Adanır (turc) et Hilmar Kaiser (allemand) parlent de "génocide arménien", mais qu'entendent-ils par là ?
 
Hasan Cemal est-il un clown ?

Le sociologue ("genocide scholar") Taner Akçam sous le feu des critiques dévastatrices des historiens, en raison de ses méthodes frauduleuses